Accueil Société

Mons: la Cour des comptes épingle le fiasco de la gare de Calatrava

« Le Soir » a lu le rapport de la Cour des comptes qui épingle les travers du projet : concours d’architecture hors des clous, budgets mal estimés et absence de suivi. En prime : archives et documents font souvent défaut.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 7 min

Le chantier de la nouvelle gare de Mons est entré dans sa dernière phase. L’inauguration officielle reste prévue en 2023, avec huit ans de retard sur le calendrier initial. Depuis deux décennies, cet investissement colossal a fait couler beaucoup d’encre et nourri la polémique. Le 3 juin 2021, sur insistance d’Ecolo-Groen, la Chambre demandait à la Cour des comptes de rédiger un rapport sur les éléments suivants : gestion de projet, délais, budgets et marchés publics.

Le rapport a été validé ce mercredi 21 septembre et sera publié ce jeudi. Il est critique, principalement à l’égard de la SNCB et de sa filiale Eurogare, chargée des infrastructures, et témoigne finalement d’une forme de laisser-aller dans la gestion d’un projet de cette envergure.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

44 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, vendredi 23 septembre 2022, 0:25

    Au total, cette gare ne sera pas laide du tout... mais elle est évidemment bien trop grande et coûteuse pour la petite ville de Mons. Le Grand Mons comptait à peu près autant d'habitants que la commune bruxelloise de St-Gilles, il y a 20 ans. A quand 19 "gares de Mons" pour la seule agglomération bruxelloise?:-)))

  • Posté par Degive Albert, jeudi 22 septembre 2022, 11:02

    Hou Hou, Elio? 300 millions de dépassement, c'est pas un peu exagéré ?

  • Posté par Caver Jean, jeudi 22 septembre 2022, 10:55

    Faites tenir une baraque de vente de saucisses au PS, la faillite sera au bout de la route assez rapidement.

  • Posté par Vanloo , mercredi 21 septembre 2022, 21:30

    PS = magouilles à tous les niveaux, on le sait depuis des lustres, le vieil épouvantail de Mons est cramponné à son immunité parlementaire, d'ailleurs il vient d'annoncer récemment qu'il serait encore candidats aux élections de 2024, pourquoi s'en priver ! Ce même triste sire a encore le toupet de dire aux fêtes de Wallonie que celle-ci allait mieux et serait un exemple pour le futur (probablement très éloigné) Un autre grand socialiste tenait déjà le même discours il y a plus de 20 ans, devinette pour les nuls, un certain Van Cau............ Et dire que dans le dernier sondage politique du soir de la semaine dernière il figure encore à la place N°5 suR 20 A croire que pas mal de gens dans sont cons de naissances et aveugles

  • Posté par massacry olivier, mercredi 21 septembre 2022, 19:00

    Il est cocasse de noter que c'est sur insistance d'Ecolo-Groen ( vous savez ces nazi verts, ect) que la Cour des Compte épingle la Sncb et sa filiale Eurogare !...Mais bon rappelons que cette critique porte ses des pratiques d'avant Gilkinet. Notons aussi que le rapport est moins virulente envers Di Rupo que certains voudraient le croire. Bref la question est qu'est que cette SA "Eurogare" dissoute il y a peu, quels en étaient les responsables, et là difficile de trouver des informations. J'observe juste qu'un de ses derniers administrateurs était un certain Renaud Laurent, à la longue carrière dans les méandres de la SNCB ( non san quelque nomination interpellante: https://www.ln24.be/2020-10-30/renaud-lorand-nouveau-directeur-financier-la-sncb) et autres, mais qu'il fut aussi l'ancien chef- directeur du cabinet de la présidence du Gvt Wallon en 2014, le Ps Rudy Demotte ! Coïncidence ou non, il serait grand temps pour poursuivre les recommandations d'Ivan De Vadder de fournir une fois pour toutes une transparences dans toutes ses infrastructures, et nominations. Publier " publiquement" ces organigrammes seraient, il me semble , d'une utilité publique saine !

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs