Accueil Léna

A Naplouse, une nouvelle génération palestinienne prend les armes contre Israël

Dans cette ville du nord de la Cisjordanie, de jeunes activistes très peu politisés s’organisent autour de la lutte contre l’occupant.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

C’est une vidéo qui a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux. T-Shirt noir, pantalon de treillis beige, barbe courte, on y voit un jeune homme fixant la caméra d’un air résolu. Il n’est pas armé. Il égrène un misbaha , le chapelet musulman, et porte autour du cou, accroché à un cordon noir, un médaillon : la photo d’un jeune « martyr » tombé sous les balles israéliennes. Autour de lui, des hommes très jeunes, plus ou moins masqués, brandissent des fusils M-16. Certains tirent de courtes rafales vers le ciel. L’homme au chapelet se fait appeler Ibrahim al-Nabulsi : Ibrahim de Naplouse. La vidéo, qui dure moins d’une minute, a été filmée dans cette ville située à une centaine de kilomètres au nord de Jérusalem. Derrière lui, on devine la silhouette de la tour de l’Horloge, gracieux monument hérité de l’époque ottomane, qui sonne toujours les heures par-dessus les toits en ogive et les rues couvertes du vieux quartier.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lahaye Olivier, dimanche 25 septembre 2022, 21:21

    Ces palestiniens manquent de sérieux. Ils se cachent au sein de la population et mettent leurs voisins en danger. Est-cela un vrai combattant?

  • Posté par Vanloo , samedi 24 septembre 2022, 19:14

    La guerre de 500 ans au moins , c'est pour ça qu'ils des gosses à tire larigot pour ne manquer de chair à canon

  • Posté par Delpierre Bernard, samedi 24 septembre 2022, 16:56

    On peut penser ce qu'on veut d'Israël mais depuis leur implantation , ils ont fait fructifier ce qui n'était qu'un désert pendant que leurs opposants s'en tiennent aux palabres suivies d'attentats et d'aplatissement sur tapis en guise d'activité.

  • Posté par Lison Jacques, samedi 24 septembre 2022, 14:00

    Des chiens enragés !

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 22 septembre 2022, 12:35

    Toujours cette apologie mortifère du terrorisme. C'est ainsi qu'un conflit se perpétue.

Plus de commentaires

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs