Accueil Ma Santé

Dormir peu et mal augmente le risque de maladies cardiovasculaires

Bien dormir est essentiel pour notre santé, encore plus pour celle de notre cœur. Le manque de sommeil, et surtout son irrégularité, augmente le risque cardiovasculaire. Le syndrome d’apnées du sommeil est particulièrement visé.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Tabagisme, diabète, cholestérol, hypertension, obésité ou encore consommation d’alcool figurent parmi les facteurs de risque bien connus des maladies cardiovasculaires. Ce que l’on sait moins en revanche, c’est que le manque de sommeil augmente aussi ce risque. Quelqu’un qui dort moins de six heures par nuit augmente de 40 à 50 % le risque de développer une maladie cardiovasculaire après 60 ans. Six à huit heures de sommeil sont généralement nécessaires à la bonne santé de notre système cardiovasculaire. Se coucher entre 22 heures et minuit la favoriserait également. Mais plus qu’à notre quantité de sommeil, il faudrait surtout prêter attention à sa qualité. Car c’est principalement son irrégularité qui abîmerait notre cœur. Parmi les éléments perturbateurs d’un sommeil réparateur ? Le syndrome d’apnées du sommeil. « Cela concerne beaucoup de gens.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Ma Santé

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs