Accueil Guerre en Ukraine

Pourquoi Poutine opte pour la fuite en avant et intensifie sa menace nucléaire

Le chef du Kremlin a décrété une « mobilisation partielle », soit 300.000 réservistes qui seront envoyés en Ukraine. Sa menace nucléaire résonne d’autant plus fort que des référendums d’annexion sont prévus dans quatre régions ukrainiennes dès vendredi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’un, sous le choc, craint de vivre « la Troisième Guerre mondiale ». Le second, résolu, se prépare à rejoindre le front « pour la mère patrie ». Evguenï et Dmitï, trentenaires, éduqués, parlant anglais et habitués aux voyages en Europe, appartiennent tous deux à cette nouvelle classe moyenne moscovite ouverte et libérale. Mercredi matin, ils ont tous deux regardé le discours télévisé au ton martial de Vladimir Poutine, soutenant les référendums d’annexion dans les régions de l’est ukrainien sous son contrôle, décrétant la « mobilisation partielle » et menaçant d’utiliser contre l’Ouest « tous les moyens à notre disposition », y compris nucléaire. Face à cette situation, les destins d’Evguenï et de Dmitrï se séparent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 21 septembre 2022, 21:26

    La bonne solution est que TOUTES les nations s'y mettent ensemble pour montrer la porte de SORTIE à Poutine ; calmement, comme lorsqu'on s'adresse à un déséquilibré mental...

  • Posté par Vanloo , mercredi 21 septembre 2022, 21:14

    Alors là la plupart des commentaires sur ce sujet grave, c'est du niveau 30e sous-sol. A croire que pour certains le postulat absolu c'est qu'il n'osera jamais utiliser l'arme nucléaire. Ces mêmes personnes le traitent de cinglé, de fou,un nouvel Hitler, etc Par définition un fou est incontrôlable........ Qui oserait prétendre que en 1945, Hitler avait eu la bombe atomique, en désespoir de cause il ne l'aurait pas utilisé même sur son propre sol. Par analogie pourquoi les tout puissants américains ne règlent-ils pas par la force militaire le cas du dictateur nord coréens, ils savent que celui-ci ne peux pas gagner un conflit nucléaire avec eux, mais ils savent aussi que celui-ci avant de mourir aura le temps de leur faire beaucoup de mal avec son arsenal nucléaire existant

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 21 septembre 2022, 21:23

    Troll « <Vanloo> : Après avoir prétendu être; je cite : "... après 35 ans passés dans la force aérienne belge dont plus dans la moitié dans les domaines du renseignement et l' appui aux missions" Fin de citation. Vous n'êtes qu'un TRAÎTRE qui dévoile nos "secrets-défense" dans votre post du 13/03/2022 à 23h ... NOUS pouvons tous constater que vous y dévoiliez la position de plusieurs sites stratégiques de l'Otan (lien dispo sur demande) : >>>cela fait de vous plus qu'un collabo ... qui devrait être poursuivi pour "haute TRAHISON" par la sûreté de l'état!! ». Et je pèse mes mots, surtout après les dernières menaces nucléaires du Pdt Poutine . Ses commentaires ne sont que provocations digne des poubelles de "R-T" et "Russia One". BUITEN !

  • Posté par GERVAIS ERIC, mercredi 21 septembre 2022, 20:53

    Qu'on liquide ce cafard

  • Posté par GERVAIS ERIC, mercredi 21 septembre 2022, 20:53

    Qu'on liquide ce cafard

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs