Accueil Monde France

France: un incendie dans une usine Framatome contenant de l’uranium maîtrisé

L’incendie qui s’est déclaré mercredi dans un local contenant de l’uranium à l’usine Framatome de Romans-sur-Isère, dans le sud-est de la France, a été maîtrisé.

Temps de lecture: 2 min

Un incendie déclenché par une imprimante ce mercredi dans un atelier contenant de l’uranium à l’usine Framatome de Romans-sur-Isère (Drôme) a été «maîtrisé» et les premières mesures effectuées par l’exploitant ont établi qu’il n’y avait «pas d’élévation de la radioactivité», a indiqué à l’AFP l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

L’événement, dû à une «imprimante qui a pris feu», a duré environ une heure, selon l’inspecteur en chef de l’ASN Christophe Quintin. Le départ de feu a été maîtrisé par des moyens internes à l’entreprise. Séparément, une quarantaine de pompiers, «dont les équipes spécialisées en risques technologiques», sont arrivées sur place, a indiqué la préfecture de la Drôme.

L’usine emploie 950 personnes, elle fabrique du combustible pour des réacteurs, à la fois pour des électriciens et des centres de recherche.

Des matières nucléaires et 1,7 kg d’uranium

Le feu a été détecté à 16h25, selon la préfecture, et l’exploitant a informé l’ASN à 17h10, selon cette dernière. «Il y a eu un départ de feu dans un atelier, à la suite duquel les équipes de sécurité sont intervenues, permettant de rapidement maîtriser l’incendie», a indiqué l’industriel spécialisé dans la fabrication de combustible pour les réacteurs nucléaires. L’imprimante a pris feu dans un endroit où des matières nucléaires étaient stockées dans des «boîtes en plexiglas», a précisé M. Quintin. Cet uranium était solide. Sur place se trouve également 1,7 kg d’uranium sous forme de poudre de récupération, mais «assez loin du foyer», a-t-il ajouté.

Le feu a démarré dans un local de 20 mètres carrés, selon la préfecture. «Les mesures de radioactivité ont été prises par l’exploitant sur les filtres des cheminées», a ajouté l’inspecteur de l’ASN, selon qui d’autres mesures seront probablement effectuées à l’extérieur dans les jours à venir, de façon indépendante.

Le personnel a été évacué, la production dans ce bâtiment arrêtée et l’ensemble des locaux, au sein de l’usine, ont été mis en sécurité, selon l’exploitant.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par De Kegel André, mercredi 21 septembre 2022, 21:57

    Je connais particulièrement bien cette usine pour y avoir travaillé moulte fois. Ce que l'article décrit me semble plutôt anecdotique et en aucun cas il y a matière à risque nucléaire. Il n'y a manifestement, pour ceux qui connaissent le nucléaire, un danger quelconque. Pour les incompétent c'est la mort assurée (humour). Contrairement à ce que beaucoup pensent l'uranium enrichi ne présente que très peu de danger. Seule l'ingestion et l'inhalation directe pourraient être dangereuse. Mais ici ce n'est pas le cas. De toute manière dans un local, quel qu'il soit, la quantité d'uranium stocké est très faible et en aucun cas une contamination externe n'est possible. Messieurs les zozos je vous souhaite une bonne nuit contaminée.

  • Posté par Ernotte Sébastien, mercredi 21 septembre 2022, 21:20

    Exactement monsieur Filleul. Une imprimante qui prend feux a côté d une boite en plexi qui contient une belle saloperie radioactive. Ça c est de la sécurité nucléaire. Faut dire qu avec un incident majeur tous les 15 ans depuis le début de la folie nucléaire, on se rapproche de la prochaine échéance...

  • Posté par Filleul Stéphane, mercredi 21 septembre 2022, 20:44

    Le nucléaire: une énergie sûre ! A ce propos, quoi de neuf à Zaporidja ?

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une