Accueil Culture Musiques

Céline Dion, tout en sobriété à Anvers

Céline Dion a lancé, lundi soir, sa brève tournée européenne réduite à deux villes: Anvers et Paris. Elle donnera ce mardi soir son deuxième et dernier concert belge avant les neuf dates parisiennes.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 3 min

Céline aime les imitateurs. La dernière fois qu’elle avait foulé la scène du Sportpaleis d’Anvers, c’était Michael Gregorio qui ouvrait pour elle. Cette fois, c’est son amie québécoise Véronic Dicaire qui fait de même une demi-heure durant. C’est bien là le seul point commun entre les shows de 2008 et 2016.

Les drames qui l’ont récemment touchée nous l’ont changée, notre Céline. Tout se joue dorénavant dans la sobriété. La scène comme sa tenue noire et blanche qu’elle gardera toute la soirée (“pour ne pas vous quitter un instant“, dit-elle). L’orchestre de 29 musiciens (cordes et cuivres) est imposant mais c’en est fini de la scène circulaire, des machines, des tenues moulantes et des jambes écartées de sportive dopée: Céline introduit son concert comme elle le termine: a cappella et surtout parle plus que jamais à son public.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs