Accueil Guerre en Ukraine

Russie: «Entre la guerre et la prison, j’ai fait mon choix»

Les convocations ont vite été envoyées pour 300.000 réservistes. Mais l’oukase du chef du Kremlin a aussi provoqué panique et colère de jeunes hommes qui, dans l’urgence, cherchent à échapper à la conscription, voire à quitter le pays.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La mobilisation n’a pas traîné. Mercredi après-midi, Kirill, Glev et Anton ont reçu la convocation quelques heures seulement après le tonitruant discours télévisé de Vladimir Poutine. Le chef du Kremlin venait d’annoncer « la mobilisation partielle » en vue de la poursuite de « l’opération militaire spéciale » en Ukraine, selon les litotes officielles. « Deux policiers sont venus chez moi pour me donner en main propre l’assignation », raconte Glev, 26 ans. « Je ne veux pas aller à la guerre. Au bureau d’enrôlement, je leur ai dit. Ils m’ont regardé. Ils m’ont donné deux possibilités : soit départ immédiat pour un centre d’entraînement avant l’envoi au front, soit refus et poursuites judiciaires pour désertion. Entre la guerre et la prison, j’ai fait mon choix », confie le jeune homme, rencontré jeudi devant l’un des centres d’enrôlement à Moscou.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par Rock José, samedi 24 septembre 2022, 11:55

    Que les Russes qui en ont marre des mensonges, des hypocrisies, des dictateurs, se lèvent tous, que voulez-vous qu'ils vous fassent, seuls contre des centaines de millions de personnes ? Nous n'en voulons pas aux russes mais nous ne supportons plus ces hypocrisies et ces mensonges éhontés.

  • Posté par Caver Jean, jeudi 22 septembre 2022, 23:10

    Si la Finlande est dans l'espace Schengen, ce pays doit fermer ses frontières. Que les Russes qui ferment leur gueule depuis 20 ans et se bouchent les oreilles en se taisant pendant Boucha ou Izioum qse démerdent ailleurs que dans mon Europe qu'ils viennent polluer.

  • Posté par Lefèvre Philippe, jeudi 22 septembre 2022, 20:53

    Si les informations n étaient pas biaisées, vous verriez les mêmes jeunes en Ukraine tout faire pour éviter la guerre. Croyez-vous qu'il n'y ait que des femmes ukrainiennes réfugiées en Europe ?

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 23 septembre 2022, 10:57

    La différence étant qu'en Ukraine, ils sont VOLONTAIRES, parce qu'ils défendent leur pays et la Démocratie. De nombreuses femmes aussi, du reste. Rappelons qu'il y a 45 millions d'Ukrainiens (42 sans la Crimée), et que quelques millions "seulement" sont réfugiés hors du pays. La Russie ne fait pas 150 millions d'habitants.

  • Posté par STORDIAU Pierre, vendredi 23 septembre 2022, 0:18

    Personne n'aime la guerre (sauf Poutine) ... MAIS les Ukrainiens se battent pour leur PATRIE : Kompris, le troll Lefèvre ?

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs