Accueil Économie Entreprises

Une rémunération minimale pour les livreurs de colis indépendants

Le gouvernement s’est mis d’accord sur les grands principes d’une réforme visant à mieux protéger les livreurs des abus constatés dans le secteur

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Un accord politique est intervenu en kern vendredi dernier autour des grands principes de la future réglementation visant à mettre un terme aux abus constatés dans le secteur de la livraison de colis. Livreurs payés des misères pour des journées à rallonge, travail au noir et même utilisation de mineurs… ces derniers mois, de nombreux exemples d’exploitation de travailleurs et de violation de la législation sociale dans le secteur de la livraison de colis ont émaillé l’actualité. En mars, les dirigeants belges de l’entreprise PostNL se sont même retrouvés en prison, suite à des perquisitions dans plusieurs dépôts. « En Belgique, le nombre de colis à livrer est passé de 72 millions en 2010 à 336 millions en 2020, explique Petra De Sutter, ministre en charge des services postaux. Tous ces colis nous parviennent grâce à des livreurs qui sont souvent exploités et obligés de travailler au noir sans protection sociale. Il faut mettre fin aux longues journées de travail à 4 euros de l’heure ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Crise énergétique: les entreprises craignent le pire, la BNB relativise

Sondées en septembre, les entreprises se montrent très pessimistes pour les prochains mois, craignant les effets de l’indexation des salaires et la hausse des prix de l’énergie. La BNB relativise cependant, notamment à la lumière des enseignements de la crise sanitaire, dont les effets délétères ont été moins importants qu’anticipés. « L’économie belge se dirige vers une courte récession », estime la Banque nationale de Belgique.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs