Accueil Monde Afrique

Alexander De Croo sur le Congo: «Des élections transparentes sont une priorité pour nous»

Les trois ministres belges présents à New York ont rencontré le président congolais Félix Tshisekedi et son ministre des Affaires étrangères pour faire le point sur les dossiers chauds : la Monusco et l’insécurité à l’est, les élections de décembre 2023 et les réformes économiques.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

La tenue d’élections en décembre 2023 est une priorité pour nous. » Quelques minutes avant de rencontrer le président congolais, Félix Tshisekedi, et son ministre des Affaires étrangères, Christophe Lutundula, pour un déjeuner, Alexander De Croo (Open VLD) a fait le point avec quelques journalistes. Il était accompagné pour l’occasion des ministres Hadja Lahbib (Affaires étrangères, MR) et Meryame Kitir (Coopération au développement, Vooruit).

« Nous allons évoquer avec le président le fait qu’il n’y a pas assez de progrès au niveau de l’Etat de droit, de la lutte contre la corruption et au niveau du développement en général. La RDC se prépare pour des élections générales fin de l’année prochaine et il faut qu’elle fasse des progrès d’ici là. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Baeyens Remi, lundi 26 septembre 2022, 12:47

    C'est un voeu pieux. Comment peut-on organiser des élections 'libres' dans le pays alors que l'est du Congo n'est pas pacifié. D'autre part le système des 'ndukus' empêchent tout élection libre dans ce pays. L(image de la démocratie dans ce pays est une utopie.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, samedi 24 septembre 2022, 16:00

    Un rêve fou !

  • Posté par Vanloo , vendredi 23 septembre 2022, 18:30

    Le belge moyen actuellement n'en a rien à cirer de ce genre de préoccupations. Quand la maison brûle, on ne s'occupe pas des écuries

  • Posté par lambert viviane, vendredi 23 septembre 2022, 16:52

    MONUSCO présente depuis 1999? On croit rêver. Les ménages belges sont dans la tourmente (!) et la très grande majorité des Belges n'ont même aucun souvenir de la période colonisle. Qu'attend-on pour restituer à la RDC tous les avoirs de la famille MOBUTU planqués en Belgique, en France, en Espagne...

  • Posté par lambert viviane, vendredi 23 septembre 2022, 16:34

    Meryam Kitir, unilingue flamande au Fédéral, a-quoi-sert-elle? Quel est son travail ? Voilà une ouvrière syndicaliste parachutée "Secrétaire d'Etat " avec la rémunération ad-hoc dont on entend jamais parler. Elle est tout aussi inexistante dans les media flamands. La question reste ouverte : pourquoi lui donnons-nous 10.000 euros par moi, nous les citoyens belges?

Plus de commentaires

Aussi en Afrique

L’Afrique raille l’hypocrisie des Européens en matière d’énergie

Il y a moins d’un an, l’Europe exhortait l’Afrique à renoncer aux énergies fossiles. Il n’en est désormais plus question puisque le continent africain est sollicité pour servir d’alternative à l’approvisionnement en énergie auprès de la Russie.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs