Accueil Monde Proche-Orient

Manifestation en Iran: le président iranien refuse d’être interviewé par une journaliste non voilée à New York

La journaliste a fait remarquer qu’aucun président iranien précédent n’avait exigé qu’elle se voile pour une interview en dehors de l’Iran.

Temps de lecture: 2 min

La journaliste vedette de CNN Christiane Amanpour a affirmé jeudi avoir refusé de porter un voile pour une interview la veille à New York du président iranien Ebrahim Raïssi, ce qui a provoqué selon elle l’annulation du face-à-face en plein mouvement de protestations dans le pays.

Selon les tweets de la cheffe de l’antenne internationale de CNN, un conseiller du président iranien est venu la voir « 40 minutes après l’heure à laquelle l’interview aurait dû débuter », pour lui dire qu’Ebrahim Raïssi « suggérait » qu’elle porte un voile, « parce que ce sont les mois sacrés de Mouharram et Safar ».

« J’ai poliment refusé. Nous sommes à New York, où il n’existe aucune loi ou tradition concernant le port du foulard. J’ai fait remarquer qu’aucun président iranien précédent ne l’avait exigé lorsque je l’avais interviewé en dehors de l’Iran », a expliqué la journaliste née en Grande-Bretagne d’un père iranien.

D’après cette figure internationale de CNN, le conseiller lui a expliqué que dans ces conditions l’entretien, qui devait se dérouler en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, n’aurait pas lieu.

« Alors nous avons laissé tomber. L’interview n’a pas eu lieu. Alors que les manifestations se poursuivent en Iran et que des personnes sont tuées, cela aurait été important de parler avec le président Raïssi », a conclu Christiane Amanpour, qui a posté une photo d’elle en face d’un fauteuil vide.

Des manifestations, au cours desquelles au moins 17 personnes sont mortes selon le bilan d’un média d’Etat, ont éclaté en Iran depuis que les autorités ont annoncé le 16 septembre le décès de Mahsa Amini, 22 ans. Elle avait été arrêtée pour « port de vêtements inappropriés » par la police des mœurs, chargée de faire respecter le code vestimentaire strict dans la République islamique.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Esquenet Alexandre, samedi 24 septembre 2022, 21:27

    Y a plus rien à espérer de ces fanatiques religieux.

  • Posté par collin liliane, vendredi 23 septembre 2022, 10:02

    Entre l'ancien et le nouveau, votre lutte à tous les niveaux De la nôtre est indivisible Dans les hommes qui font les lois, si les uns chantent par ma voix D'autres décrètent par la bible Le poète a toujours raison, qui détruit l'ancienne oraison L'image d'Eve et de la pomme Face aux vieilles malédictions, je déclare avec Aragon La femme est l'avenir de l'homme Pour accoucher sans la souffrance, pour le contrôle des naissances Il a fallu des millénaires Si nous sortons du moyen âge, vos siècles d'infini servage Pèsent encor lourd sur la terre (jean Ferrat)

  • Posté par Van Obberghen Paul, vendredi 23 septembre 2022, 3:46

    Christiane Amanpour est plus que la journaliste vedette de CNN, c'est une icône du grand journalisme, reconnue internationalement. Le fait est que face à ceux qu'elle interroge, il n'y a pas de tabous, pas de questions qu'elle ne poserait. C'est bien de cela que le Président iranien refuse: de se voir poser, face à la caméra et par une femme (voilée ou pas), des questions qui dérangent. Ça n'est rien d'autre que de la lâcheté de la part du Président iranien.

  • Posté par Bartet Guy, vendredi 23 septembre 2022, 1:33

    Ils ont peur des femmes à ce point ?

  • Posté par massacry olivier, vendredi 23 septembre 2022, 8:42

    Oui.

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une