Accueil Monde Europe

République tchèque: le pirate de Prague en quête d’un second mandat

Les citoyens de Prague se rendent aux urnes ces 23 et 24 septembre. A la tête de la ville depuis 2018, le maire Zdenek Hrib, membre du Parti pirate, défend son bilan. Mais dans un contexte de crise énergétique et sociale, les élections municipales pourraient bien servir de référendum et faire chavirer le navire du capitaine Hrib.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Visage sérieux, cheveux poivre et sel, barbe clairsemée, Zdeněk Hřib ressemble plus à un sympathique docteur qu’à Rackham le Rouge. Et pourtant, c’est sous la bannière noire du Parti pirate tchèque que ce médecin généraliste a été élu maire de Prague en 2018.

Transport, infrastructures, transparence, logement : le jeune maire de 37 ans voulait effectuer un tournant plus libéral, écologique et social. Après un mandat marqué par les tempêtes de la pandémie et des réfugiés ukrainiens, les citoyens donneront leur verdict sur le bilan du capitaine les 23 et 24 septembre lors des élections municipales.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs