Accueil Opinions Chroniques

La chronique de Marius Gilbert: «La polémique fait toujours recette»

Les premières mesures fortes décrétées au début de la pandémie de covid en 2020 ont, dans un premier temps, fait la quasi-unanimité. Ensuite, les polémiques ont enflé de partout, opposant les uns aux autres.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 6 min

Pendant presque deux ans, j’ai été témoin et acteur de la manière dont un ensemble de décisions étaient prises au plus haut niveau de l’État et dont elles étaient relatées et débattues dans les débats publics. Qu’il y ait un certain décalage entre ce qui se dit dans les discussions politiques à huis clos ou en direct sur un plateau ne surprendra personne, pas plus que le constat que les choix de récits médiatiques peuvent donner aux mêmes événements un sens parfois très différent. Mais j’ai été frappé par la surreprésentation du désaccord dans l’espace public et par l’impact que celui-ci avait eu sur notre capacité d’action à différents moments clés de la crise.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, lundi 26 septembre 2022, 20:45

    Mr Gilbert, votre article est le témoignage d'un vrai démocrate qui veut élever le niveau. Bravo!

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 26 septembre 2022, 17:25

    Nous perdons nos experts les uns après les autres.

  • Posté par Raspe Eric, lundi 26 septembre 2022, 19:46

    N'est-ce pas le rentier qui avait prétendu que l'épidémie était finie et remplacée par une épidémie de faux positifs PCR? Résultats, parce que wilmes a eu le tord de suivre ses conseil et a levé à contretemps les mesures sanitaires, 10000 morts de plus lors de la seconde vague avec une médaille d'or de champion du monde de l'incidence relative de la seconde vague. La place de rentier et des ses zélotes est en prison.

  • Posté par Ernotte Sébastien, lundi 26 septembre 2022, 17:49

    Perdre des experts de plateaux comme van ranst, vlieghe, Dogné ou André nous a fait leplus grand bien. Vous voyez encore des manifs monstres a Bruxelles vous? Plus de division de la société. Les seuls scientifiques qui nous manquent pour leur bon sens sont Yves Coppieters et Bernard Rentier.

  • Posté par Ernotte Sébastien, lundi 26 septembre 2022, 12:57

    Monsieur Gilbert, une fois de plus, mesure ses propos pour ne pas choquer les croisés de la pensée unique. Mais en effet il mets en avant le role de division des experts de plateaux (van ranst: "il va falloir convaincre les non vaccinés de manière moins amicale" ou Vandenbroucke suite a la plus grosse manifestation de tous les temps a Bruxelles "les non vaccinés sont en colère contre les vaccinés" (lol). Et la presse participe largement a cette division, notamment LeSoir, continue de publier ces odieux personnages, encore récemment un beau titre putaclic "la twindemie" qui doit tous nous inquiéter selon van ranst. La peur vend bien monsieur Gilbert. Et ce sont des marchands de nouvelles (cfr. livre d ingrid riocreux). Une autre cause a l absence de débat contradictoire serein, est que bcp, pour se convaincre eux même d avoir fait les bons choix, veulent absolument convaincre les autres.

Plus de commentaires

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs