Accueil Police et justice

Le procès des attentats de Bruxelles officiellement reporté: «On parle en semaines et non en mois»

Le tirage au sort des jurés dans le procès des attentats de Bruxelles n’aura pas lieu le 10 octobre, comme prévu initialement. Cette annonce implique le report du procès à une date ultérieure.

Temps de lecture: 2 min

Le procès des attentats à Bruxelles est officiellement reporté à une date ultérieure, qui n’est pas encore déterminée.

Si la présidente de la cour d’assises, Laurence Massart, avait envisagé ce jeudi la possibilité de maintenir au moins le tirage au sort des jurés le 10 octobre, cette option est désormais définitivement abandonnée, a indiqué vendredi à Belga Anne Leclercq, magistrate porte-parole de la cour d’appel de Bruxelles.

Ce vendredi, la porte-parole du SPF Justice Christine-Laura Kouassi a pu de son côté nous confirmer que de nouveaux échanges de courriers au sujet des box avaient bien eu lieu depuis jeudi midi entre l’administration fédérale et la présidente de la cour d’assises. « Le président du SPF Justice a répondu à la présidente. Il y a dit, ce qui est logique, que la situation n’avait pas évolué en 24 h », a-t-elle précisé, en assurant que le SPF était néanmoins occupé à se démener auprès de ses fournisseurs pour tenter d’établir un calendrier. A ce stade, néanmoins, l’incertitude l’emporte encore. « Comme cela avait déjà été dit, il y a une pénurie de matériaux. Démonter les box ne sera donc pas réalisable pour le 10 octobre. Car qui dit “démontage” dit ”évacuation des matériaux”, mais il faut aussi se demander ce que l’on fait après. »

Reprise mi-Novembre ?

« Nous avons vraiment le sentiment que le SPF Justice met tout en œuvre afin que ce décalage se compte en semaines et non en mois », précise Luc Hennart, porte-parole de la cour d’appel de Bruxelles. « Nous devrions avoir des précisions dans le courant de la semaine prochaine sur les questions techniques. En fonction, on peut espérer une reprise et une composition du jury dans le courant de la deuxième quinzaine de novembre », prédit le juge honoraire.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par Lambert Charles, vendredi 23 septembre 2022, 17:49

    Faire valser l'argent des contribuables alors que nous sommes dans une période de vaches maigres et qu'il faut faire des économie tous azimuts, est-ce bien raisonnable??? En quoi les droits de ces malheureux prévenus sont-ils menacés???

  • Posté par eric biltiau, vendredi 23 septembre 2022, 16:46

    Que de dogmatisme et de phraséologie de la part de certain pour faire croire que, dans un "état de droit" comme le nôtre, la Justice serait parfaite et sans reproche en traitant tous les justiciables de la même façon.C'est faux.A part systématiquement vouloir prendre la défense 'juridique"de ces délinquants en parlant de leurs droits, vous omettez de mettre sur le même pied leurs devoirs qu'ils n'ont manifestement pas (refus autorisé de parler, de se présenter aux audiences, de répondre en pouvant garder le silence,...). Vous évitez également de parler des frais qui incombent aux victimes (ou à leurs familles) par rapport à la gratuité dont ces crapules peuvent bénéficier. Un peu d'honnêteté ne serait pas inutile en détaillant toutes les lacunes qui existent au niveau de la "Justice" pour être équitable entre victimes et délinquants.

  • Posté par Patric Stun, vendredi 23 septembre 2022, 16:22

    Si le ridicule pouvait tuer...

  • Posté par massacry olivier, vendredi 23 septembre 2022, 18:52

    Je vous plains.

  • Posté par Esquenet Alexandre, vendredi 23 septembre 2022, 16:15

    il y a une pénurie de matériaux, en les enlevant, tout à fait...

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Police et justice

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko