Accueil Économie Mobilité

Aéroports: Bierset-Zaventem deux manières de lutter contre le bruit avec le même outil

Le quota de bruit est une arme utilisée pour obliger les aéroports à faire diminuer le bruit des avions qui les fréquentent. 22 ans après Zaventem, Bierset va découvrir l’outil. Qui n’y sera pas appliqué de la même manière. Plus efficacement ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

La lutte contre les nuisances sonores est un point crucial dans la politique aéroportuaire depuis des années. Et dans les revendications des nombreux riverains des aéroports, où qu’ils soient. Dans le nouveau permis octroyé à l’aéroport de Liège, les fonctionnaires délégués wallons ont introduit un nouveau concept pour garantir une amélioration de ces nuisances. Dans le jargon, on appelle celui-ci le « quota count », la fixation d’un quota de bruit autorisé qui permet de fixer la base de ce qui est jugé acceptable. En fonction depuis longtemps à l’aéroport national, ce système ne sera(it) (le conditionnel s’impose puisque des recours contre le permis sont en cours) toutefois pas appliqué de la même manière en Wallonie qu’à Bruxelles. Plus efficacement ? L’avenir le dira. Petit essai comparatif.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs