Accueil Sports Football Diables rouges

Loïs Openda: «Si je suis repris au Mondial, ma mère sera encore plus fière que moi»

Loïs Openda, monté au jeu contre le pays de Galles, est probablement l’attaquant belge du moment. Le Liégeois nous a reçus à La Gaillette, le centre d’entraînement du Racing Lens, pour évoquer ses premiers mois sous la mythique vareuse Sang et Or ainsi que ses attentes avec la sélection nationale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 11 min

Quand il est lancé, il est insaisissable, inarrêtable. Tel un félin à la poursuite de sa proie, telle une flèche fonçant vers la cible. Pour Loïs Openda (22 ans), la cible – sa raison de vivre et de jouer –, c’est la cage adverse. Et, de facto, la volonté permanente d’extasier le bouillant public lensois qui l’a accueilli comme il se doit cet été. Déjà cinq buts au compteur (un en amical et quatre en Ligue 1) pour l’attaquant Sang et Or qui ne regrette absolument pas d’avoir mis le cap sur la France. Pour plusieurs raisons : poursuivre son cheminement personnel, s’octroyer davantage de chances de briller avec la Belgique et entretenir son rêve qatari. Le Liégeois semble en tout cas bien parti dans son entreprise, lui qui dégouline de confiance et qui n’a pas l’habitude de manquer… sa cible.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Diables rouges

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs