Accueil Monde

Bombardement à Douma: «C’est la pire chose que j’ai vue de ma vie»

Après le bombardement à Douma, en banlieue de Damas, les habitants confient leur amertume et leur frustration. L’inaction de la communauté internationale ne passe pas.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Cest la pire chose que j’ai vue de ma vie, confie sur Facebook Abd Domani, photographe habitant à Douma et travaillant pour l’AFP. Je n’avais encore jamais vu autant de morts et de morceaux de corps, la mort était partout. ». Pourtant, l’attaque que l’armée syrienne a menée le 16 août sur cette ville de la Ghouta orientale, à vingt kilomètres au nord de Damas, n’est pas la première : cette vaste zone agricole est assiégée depuis plus de deux ans par le régime, qui y lance quotidiennement raids aériens et tirs d’artillerie.

Il n’empêche, les roquettes qui se sont abattues ce dimanche sur Douma ont été extrêmement meurtrières : elles ont visé son marché aux légumes en tout début d’après-midi, heure de grande affluence. Cent victimes ont perdu la vie, 500 autres sont blessées, selon Amnesty International. Les structures médicales de Douma, déjà sous pression habituellement, ont été dépassées par l’afflux de blessés, souvent graves.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs