Accueil Guerre en Ukraine

PromoteUkraine vent debout contre les artistes russes programmés à la Monnaie

« Il n’y a pas de culture russe, il y a une culture terroriste. » Devant la Monnaie, l’association PromoteUkraine a dénoncé la programmation de la pièce Pikovaya Dama (la Dame de Pique) de Tchaïkovski. Pour Peter de Caluwe, la culture reste « une base où l’on peut se rencontrer et se comprendre ».

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

PromoteUkraine est remontée contre la Monnaie. Ce vendredi soir, l’association qui lutte pour la défense des Ukrainiens organisait une manifestation devant l’opéra. Dans le viseur de l’association : l’opéra Pikovaya Dama (la Dame de Pique) de Tchaïkovski. Pour l’association, « ce qui se passe actuellement en Ukraine est l’aboutissement d’une campagne de plusieurs décennies menée sur le front politique et culturel pour nier la nationalité ukrainienne, entre autres en posant la culture russe comme une norme slave et en niant l’existence de l’Ukraine en tant qu’espace culturel autonome ».

Dans une lettre ouverte au directeur général et artistique de La Monnaie, Peter de Caluwe, l’association pose un parallèle : « Nous sommes nés de la discussion Peut-il y avoir de la poésie après Auschwitz ? Avez-vous envisagé la question analogue : peut-il y avoir une Pikovaya Dama après Boutcha ou Marioupol ? »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , samedi 24 septembre 2022, 8:21

    Un collectif de débiles qui boycotte la culture russe sous prétexte que la leur est nié. Cherchez l erreur.

  • Posté par Otte Gérard, vendredi 23 septembre 2022, 23:10

    Ah non, pas ainsi ! Et puis quoi encore: des autodafés de Pouchkine ?

  • Posté par Dupont Vincienne, vendredi 23 septembre 2022, 21:05

    Ces extrémistes veulent-ils donc vraiment éradiquer la culture russe ? J'ose espérer qu'ils ne sont qu'une infime minorité à penser de cette manière et que les Ukrainiens, dans leur majorité, ne vont pas donner raison à Poutine en se comportant comme de vulgaires fascistes. Il ne me semble pas qu'après la seconde guerre mondiale, personne ait réclamé l'éradication de la culture ukrainienne au nom du million et demi de Juifs, de Tziganes et de résistants tués par les supplétifs ukrainiens des nazis pendant la seconde guerre mondiale.

  • Posté par blondin m, vendredi 23 septembre 2022, 20:41

    Un directeur général qui pond des pareilles âneries. On croit rêver.

  • Posté par Moritz Montanez, vendredi 23 septembre 2022, 20:31

    Il faudrait expliquer ce point de vue bisounours à Israël qui continue, 75 ans plus tard, à bannir (sans formellement interdire) les représentations de Wagner sur son territoire, non ? Il y a en tout cas des moments qui sont inconvenants pour jouer de la musique russe chez nous et cette période en fait partie. Ce n'est pas une censure, c'est juste une question de civilité !

Plus de commentaires

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs