Accueil Société

Coronavirus: «Un débat doit s’ouvrir sur le nombre d’heures prestées par les médecins», selon Pedro Facon

. « Nous sommes confrontés à une pénurie. Comment dès lors mieux utiliser ce personnel ? », s’est interrogé Pedro Facon lors d’une table ronde.

Temps de lecture: 2 min

L’ex-commissaire corona Pedro Facon a plaidé, samedi, au cours d’un symposium consacré à la crise sanitaire, pour que s’ouvre un débat sur le nombre d’heures prestées par les médecins.

« Nous sommes confrontés à une pénurie. Comment dès lors mieux utiliser ce personnel ? », s’est interrogé Pedro Facon lors d’une table ronde organisée dans le cadre de ce colloque auquel ont également participé le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke et l’infectiologue Erika Vlieghe.

« Une proportion importante de médecins réduisent leur temps de travail. Cette recherche d’un meilleur équilibre entre vie de famille et travail se retrouve dans toute la société. Nous devons donc discuter de cette situation. Mais attention, ça s’inscrit dans une solution future. Je ne veux pas en faire un argument populiste », a défendu l’ex-commissaire.

À lire aussi Le retour de la grippe conjugué au covid, une «twindémie» qui inquiète

« Les médecins généralistes plus âgés effectuaient parfois 80 heures par semaine, ce qui n’est bien sûr pas la situation que nous souhaitons », a-t-il poursuivi. « Nous vivons au 21e siècle et il y a beaucoup de gens qui sont déjà surchargés. Cependant, certaines spécialisations sont rémunérées au point qu’il est plus facile de réduire son temps de travail. C’est un point sensible dont nous devons parler. »

« Je n’ai aucune ambition d’imposer au gouvernement combien d’heures quelqu’un doit travailler », a enfin rassuré Pedro Facon. En fonction de la spécialisation et d’autres composantes, il lui semble toutefois utile de savoir le temps de travail dont dispose un médecin, une information cruciale dans d’éventuelles nouvelles situations de crise.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 24 septembre 2022, 21:30

    Se souvenir que ce clown était le chef des cabinets de Maggie Débloque !

  • Posté par Dupont Vincienne, samedi 24 septembre 2022, 21:29

    Le problème on sait d'où il vient. Pour rappel la grosse madame dont ce Monsieur était le chef de cabinets (avec s à la fin, parce que c'est ainsi qu'on écrit le truc dans lequel on fait de la merde) a imposé un "numérus clausus" pour une profession en pénurie. Si j'étais lui, je me tairais avec insistance.

  • Posté par Ernotte Sébastien, samedi 24 septembre 2022, 21:02

    C est quoi le rapport avec le coronavirus ?

  • Posté par Moriaux Raymond, samedi 24 septembre 2022, 17:44

    Oui, bon, quoi finalement ? Il dit quelque chose ou il ne dit rien ?

  • Posté par Moreau Michel, samedi 24 septembre 2022, 19:20

    Ben, il parle par dénégation, comme ce patient de Freud qui précisait lourdement que la femme qui avait occupé le noyau de son rêve n'était absolument pas sa mère... Son ambition concernant le corps médical est, bien probablement, de fixer avec le «gouvernement combien d’heures quelqu’un doit travailler», mais il ne peut pas le dire comme ça. Ca le gène de parler des médecins, une profession libérale respectable tout de même, comme d'une stock de masques ou un lot de vaccins, une ressource fongible qu'on optimise par des moyens logistiques et des critères économiques usuels (rapport performance/coût)... On fait cela avec des salariés, évidemment, mais avec des médecins, c'est plus délicat. D'ailleurs, il souhaite seulement gérer leur 'temps de travail', et encore seulement dans le futur, en cas d'éventuelle nouvelle crise... Et c'est pour leur bien, pour éviter leur burn-out en fin de carrière ! Bref, une petite amorce jetée dans le débat, qui resurgira un jour ou l'autre, avec à la clé, de nouvelles économies et une dégradation inévitable des soins de santé... Mais ça n'est vraiment pas ce qu'il souhaite !

Sur le même sujet

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko