Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: retraités, malades… Moscou admet des «erreurs» dans la mobilisation

Les autorités russes ont promis de réparer les « erreurs » commises dans le cadre de la mobilisation décrétée par le président Vladimir Poutine, après la convocation de personnes censées être exemptées qui a suscité un tollé.

Temps de lecture: 3 min

En annonçant mercredi une mobilisation « partielle » des réservistes pour aller en Ukraine, M. Poutine avait souligné que seules les personnes ayant une expérience militaire ou des compétences « pertinentes » seraient appelées.

Mais plusieurs cas de personnes ayant dépassé l’âge de combattre, malades ou exemptées pour d’autres raisons, ont provoqué des réactions indignées sur les réseaux sociaux, suscitant l’embarras et l’inquiétude des autorités. Dans la région de Volgograd (sud-ouest), c’est un militaire à la retraite de 63 ans, souffrant d’un diabète lourd et de problèmes cérébraux, qui a été renvoyé du centre d’entraînement où il avait été convoqué, selon les autorités. Dans la même région, le directeur d’une petite école rurale, Alexandre Faltine, âgé de 58 ans, a reçu un ordre de mobilisation alors qu’il n’avait pas servi dans l’armée. Après la publication d’une vidéo de sa fille sur les réseaux sociaux, où elle a été très partagée, il a pu rentrer chez lui.

À lire aussi ukraine-poutine-veut-mettre-kiev-et-les-occidentaux-devant-le-fait-accompli (2)

Deux proches de Poutine très inquiets

Ce dimanche, Le Monde relaie des informations de l’agence de presse Reuters, selon laquelle deux hauts parlementaires russes se seraient montrés critiques envers la campagne de mobilisation des réservistes en Russie. Ils demanderaient ainsi que des responsables locaux mettent fin rapidement aux « excès » pour mieux contrôler une situation qui ébranle la société russe.

Et pour cause, certaines des dernières recrues convoquées pour rejoindre l’armée n’auraient même fait leur service militaire, contrairement aux déclarations du ministre de la Défense Sergueï Choïgou qui affirmait que les futurs combattants ne seraient que des personnes ayant des « compétences militaires spéciales » ou « une expérience des combats », ainsi que le rappelle Le Monde.

À lire aussi Pourquoi Poutine opte pour la fuite en avant et intensifie sa menace nucléaire

Des « excès inacceptables »

Les critiques ont émané de la présidente du Conseil de la Fédération de Russie, la chambre haute du Parlement, Valentina Matvienko. Celle-ci aurait annoncé savoir des hommes avaient été convoqués sans être éligibles à la mobilisation. « De tels excès sont absolument inacceptables. Et je considère absolument normal qu’ils déclenchent une vive réaction dans la société », a-t-elle écrit via Telegram aux gouverneurs régionaux. Pour elle, ces derniers portent « l’entière responsabilité » de la mise en œuvre de la mobilisation. « Veillez à ce que la mise en œuvre de la mobilisation partielle soit effectuée dans le respect total et absolu des critères définis. Sans la moindre erreur. », poursuit-elle.

Le président de la Douma, la chambre basse du Parlement, Viatcheslav Volodine, fait écho à ses propos : « Des plaintes sont déposées ». « Si une erreur est commise, il est nécessaire de la corriger (…). Les autorités à tous les niveaux doivent prendre conscience de leurs responsabilités. », a-t-il déclaré.

Selon les autorités russes, 300 000 Russes sont concernés par la campagne de mobilisation. Et le Kremlin a démenti mobiliser plus d’un million de personnes. Les ONG affirment que plus de 2 000 personnes ont été arrêtées lors de manifestations contre la mobilisation.

À lire aussi Les cartes pour comprendre ce qui se passe dans l’est de l’Ukraine

CONFLIT-RUSSIE-UKRAINE-ARMEE
AFP

Ces dérives sont un nouvel exemple des difficultés d’organisation qui accompagnent depuis le début l’offensive de la Russie contre l’Ukraine. Samedi, le ministère de la Défense a annoncé le remplacement du plus haut gradé chargé des questions logistiques par le général Mikhaïl Mizintsev, un poids lourd de l’état-major.

Même si les autorités présentent la mobilisation de personnes censées être exemptées comme des cas isolés, leurs déclarations expriment une forme d’inquiétude face à la réaction indignée d’une partie de la population.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par ~ AJD, dimanche 25 septembre 2022, 15:38

    La majorité étant des pauvres gars de minorités ethiques du daghestan, oural, siberie, Khakasie, Bouriatie, touva, sakha.. Sans compter les dizaines de miliers d'ukrainiens du donbass envoyés de force en 1ere ligne par l'armée russe. Si vous pensez qu'il va envoyer crever les petits bourges moscovite et de st petersbourg, d'ethnie russe... la bonne blague. Crapule de a à z ce poutine, comme tous ceux qui le supportent.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, lundi 26 septembre 2022, 20:04

    Merci à vous M. Lecocq, pour cette suggestion. Un autre intervenant (assez éphémère malheureusement) avait fourni des liens vers divers articles paru sur le site russe "Meduza". Particulièrement intéressant à suivre... Tout comme les "fils journaliers" proposés (sans obligation d'être abonné) par les journaux "Le Monde" et "The Guardian". Toutes les dépêches d'agence y sont progressivement reprises en un seul "endroit", et concernant "Le Monde", il y est parfois possible de poser diverses questions aux correspondants du journal ; les réponses fournies sont souvent très intéressantes et pertinentes.

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, dimanche 25 septembre 2022, 23:29

    @M. Maesen Je vous recommande aussi la lecture du Moscow Times, journal russe d’opposition. Intéressant.

  • Posté par Jean-Luc Maesen, dimanche 25 septembre 2022, 22:41

    M. Grulois, si je ne m'abuse M. Caver avait initialement avancé le surnom de "Zozo" pour ce "brave" (et minable) <Zorglub>. Passer au patronyme de "Zozov" y apportait une (agréable) saveur supplémentaire, digne d'une excellente vodka... polonaise bien sûr. Un bon travail d'équipe porte toujours ses fruits... Sinon, vos commentaires très pertinents ont à chaque fois été appréciés à leur juste valeur, sachez-le. Tout comme la lecture régulière des "Kyiv Independent" et "Kyiv Post" par ailleurs. Quitte à se tenir au courant, autant le faire à la source... fiable si possible.

  • Posté par Grulois Stanislas, dimanche 25 septembre 2022, 21:19

    Merci Mr Maesen. Mais c'est Mr Caver qui m'a donné cette idée. Aucun mérite du coup. N'empêche. Quel amateurisme ces russes. Ça laissera un peu de temps aux conscrits qui veulent fuir les griffes du dictateur.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une