Accueil Société Régions Wallonie

Wallonie: le plan de relance dans le viseur du budget 2023

Le gouvernement wallon débute cette semaine son conclave budgétaire. Celui-ci s’annonce très difficile. Des moyens prévus pour la relance pourraient être réorientés pour faire face à la crise.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

La vie politique wallonne est un éternel recommencement. En juillet dernier, ministres et députés s’étaient quittés sur l’adoption de l’ajustement budgétaire : un solde brut à financer maintenu sous la barre des 4 milliards pour 2022 et des dépenses revues à la baisse pour remplir l’objectif de 150 millions d’économies par an, histoire d’assurer la soutenabilité de la dette.

Deux mois à peine ont passé et les membres du gouvernement PS-MR-Ecolo se retrouvent cette semaine pour plancher sur le budget 2023 au cours d’un conclave qui devrait durer une dizaine de jours. Mais qui pourrait aussi s’éterniser : « Ce sera musclé ! » projette un ministre. Pour valider les décisions les plus difficiles, appel pourrait être fait au Conseil régional du Trésor, une instance créée en 2004 pour aider l’exécutif dans la gestion de la dette et des emprunts.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Dubois Marc, lundi 26 septembre 2022, 9:25

    Depuis de nombreux gouvernements des plans Marshal (x versions) d'investissement, et aujourd'hui de relance ... et à chaque fois la dette se creuse et les chiffres de "rentablité" ne font que s'enfoncer ! Comme d'habitude, l'heure est au saupoudrage politique ! Quand la presse va-t-elle faire l'analyse des fiches-projets du PRW et essayer d'analyser la réelle nécessité de chaque projet ?

  • Posté par Debrabander Jean, lundi 26 septembre 2022, 9:09

    "Où trouver de l’argent frais ? " dans la gare de Mons ? dans le tunnel du parlement wallon ? dans un tas de projets inutiles saupoudrés dans le plan de relance ? dans le budget du FOREM ?

  • Posté par Bricourt Noela, lundi 26 septembre 2022, 11:11

    Dans les cinq BMW série 5 ? Dans les notes de frais de teléphone de 24.000 euros ? Non, on trouve de l'argent sur le dos des Tribunaux et des hôpitaux et des transports en commun . Et pour le reste, isolez les murs et les toits et changez de chauffage. Une pompe à chaleur? Mais non, un audit qui vous oblige à tout remplacer. Sinon, votre maison ne sera qu'une passoire thermique sans valeur.

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , lundi 26 septembre 2022, 8:34

    Dépenser est plus facile que gérer en bon père de famille !

  • Posté par Moritz Montanez, lundi 26 septembre 2022, 6:50

    Pas un mot sur le remboursement de la dette qui coûte déjà 600 millions par an (en intérêts). Cette situation ne date PAS d'hier : c'est le long coulage de plans Marshall qui ont à peine fonctionné et de 20 ans de déficits cumulés pour lesquels personne n'a rien fait ! Avec le mantra socialiste (Popol le Rouge le répétait encore ici il y a peu) : les taux sont bas, l'endettement ne coûte rien. Il y a pourtant un jour où les débiteurs sont rattrapés. Pitoyables gestionnaires qui dilapident les moyens dont ils ont la charge, menteurs et lâches en plus.

Plus de commentaires

Aussi en Wallonie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs