Accueil Culture Scènes

Crise énergétique: comment les théâtres contrent l’augmentation de leurs factures

Fermer pendant un mois en hiver ? Baisser le chauffage et distribuer plaids et boissons chaudes au public ? Modifier le planning des répétitions ? Dans les institutions culturelles, toutes les pistes sont ouvertes pour faire face aux factures énergétiques qui explosent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Depuis Anvers, où deSingel a annoncé fermer ses salles de spectacle pendant un mois cet hiver, jusqu’en Hollande, où certains lieux ont décidé de fermer plusieurs jours par semaine, la crise énergétique provoque des sursauts plus ou moins drastiques dans les institutions culturelles. Partout, les opérateurs se débattent avec des factures devenues incontrôlables. A titre d’exemple, au NTGent, la facture d’électricité, de gaz et d’eau passe de 125.000 euros par an à 390.000 euros par an, selon la dernière estimation, ce qui représente un coût supplémentaire de plus de 22.000 euros par mois.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs