Accueil Monde Europe

Mer Baltique: de puissantes explosions entendues à proximité des fuites sur les gazoducs Nord Stream

Selon Bjorn Lund, du Centre national suédois de sismologie, de puissantes explosions ont été entendues à proximité de fuites sur les gazoducs Nord Stream en mer Baltique.

Temps de lecture: 2 min

Le gazoduc Nord Stream 1 reliant la Russie à l’Allemagne est touché par deux fuites de gaz inexpliquées en mer Baltique, ont indiqué mardi les autorités danoises et suédoises, au lendemain de l’annonce d’une fuite dans le gazoduc parallèle Nord Stream 2.

Deux explosions sous-marines « très probablement dues à des détonations » ont été enregistrées à proximité des sites des fuites des gazoducs Nord Stream 1 et 2 peu avant leur détection, a annoncé mardi un institut sismique suédois.

Une première « émission massive d’énergie » d’une magnitude de 1,9 a été enregistrée dans la nuit de dimanche à lundi à 2h03 au sud-est de l’île danoise de Bornholm puis une autre de magnitude 2,3 à 19h04 lundi soir au nord-est de l’île, a expliqué à l’AFP Peter Schmidt, du Réseau national sismique suédois. « Nous l’interprétons comme provenant avec la plus grande probabilité d’une forme de détonation », a-t-il dit.

Bouillonnements

Ces trois grandes fuites sont visibles mardi à la surface avec des bouillonnements allant de 200 jusqu’à 1.000 mètres de diamètre, a annoncé l’armée danoise, images à l’appui.

Objets de bras de fer géopolitiques, les deux gazoducs exploités par un consortium dépendant du géant russe Gazprom ne sont pas opérationnels à cause des conséquences de la guerre en Ukraine. Mais tous les deux étaient encore remplis de gaz.

À lire aussi Coût de l’énergie: le nombre de plaintes explose

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Corbiaux Thierry, mardi 27 septembre 2022, 16:44

    Les américains ont probablement détruit Nord Stream 1 et 2. Les contrats de livraison de gaz de schiste sont signés avec l'Europe. Le prix du gaz restera encore longtemps très cher.

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mardi 27 septembre 2022, 22:54

    M. Corbiaux, soit le prix du gaz restera très élevé, soit le gaz restera très cher. En seriez-vous aussi réduit à acheter des prix ?

  • Posté par Maesen Jean-Luc, mardi 27 septembre 2022, 22:49

    M. Nicodème, vous n'avez pas envisagé la possibilité ("hautement probable") que les russes aient fait sauter leur propres gazoducs pour éviter que des personnes réticentes à la conscription en cours ne tentent de fuir vers l'Allemagne par ce "lien direct" ? Une combinaison néoprène, des palmes, un masque, une bonbonne de plongée de forte capacité, beaucoup d'énergie surtout, et le tour est joué. Comme vous le dites très bien : "Tout est possible bien sûr. Ne pas se poser de question et écouter les explications unilatérales, c'est le meilleur moyen de bien tout comprendre".

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mardi 27 septembre 2022, 18:22

    @NICODEME CLAUDE D'ailleurs les russes n'ont jamais attaqué l'Ukraine, c'est une vue del'esprit.

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mardi 27 septembre 2022, 18:18

    A propos de "probable", Le Soir ne se gène pas pour publier un article sous le titre : "Les Russes ont-ils sabordé leurs propres gazoducs?".... Tout comme les Russes bombardaient une centrale nucléaire dont ils assuraient la garde depuis 6 mois au risque donc de tuer leurs propres soldats. Mais ils sont tellement fous, que tout est possible bien sûr.... Ne pas se poser de question et écouter les explications unilatérales, c'est le meilleur moyen de bien tout comprendre... ;-)

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une