Accueil Culture Cinéma

Karin Viard à propos de «Maria Rêve»: «On est actrice pour transcender une honte»

Dans « Maria Rêve », Karin Viard incarne une femme de ménage qui devient modèle à l’école des Beaux-Arts. Cela donne une comédie romantique délicate et joyeuse qu’on reçoit comme une invitation au bonheur.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

Dans la vie, Karin Viard est une toute jeune mariée. Dans Maria Rêve, de Lauriane Escaffre et Yvo Muller, elle endosse un personnage qui prouve qu’on peut se réinventer à tout âge. Depuis son petit rôle d’esthéticienne dans Tatie Danielle, en 1990, 80 films, une popularité non démentie et trois César, l’actrice française a prouvé qu’elle pouvait tout jouer et dans tous les genres, traversant avec brio les univers de Christine Pascal, Philippe Harel, Solveig Anspach, les frères Larrieu, Maïwenn, Cédric Klapisch, Michel Blanc et tant d’autres. Son agenda ne connaît pas la crise. Prochainement, elle sera à l’affiche de Une nuit, d’Alex Lutz, avec Franck Dubosc. Ensuite, elle sera Madame de Sévigné dans le film d’Isabelle Brocard. On l’attend début novembre au Festival de la comédie à Liège et en janvier, elle présidera le 26e Festival de la comédie de l’Alpe d’Huez.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs