Accueil Guerre en Ukraine

Guerre en Ukraine: le nombre de Russes entrant dans l’Union européenne en forte hausse

Depuis que le président russe Vladimir Poutine a déclaré un ordre de mobilisation partielle la semaine dernière, le nombre de Russes entrant dans l’Union européenne a augmenté de près d’un tiers.

Temps de lecture: 2 min

Selon l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes, Frontex, l’Union européenne verrait depuis quelques jours une hausse significative de l’immigration russe. Et pour cause, après de multiples déroutes dans la guerre contre l’Ukraine, Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle le 21 septembre. Des milliers de Russes se sont depuis, précipités dans les pays voisins comme la Finlande et la Géorgie, ou ont réservé des vols internationaux pour quitter le pays.

« La semaine dernière, près de 66 000 citoyens russes sont entrés dans l’Union européenne, soit plus de 30 % par rapport à la semaine précédente. La plupart sont arrivés en Finlande et en Estonie », a déclaré Frontex dans un communiqué sur la semaine du 19 au 25 septembre, ainsi que le relaie Het Laatste Nieuws. « Rien qu’en Finlande, 30 000 citoyens russes sont arrivés au cours des quatre derniers jours. »

Si la majorité des Russes qui entrent dans l’Union européenne ont un permis de séjour, un visa ou une double nationalité, l’agence prévoit par ailleurs une augmentation de l’immigration illégale, si les conscrits se voient interdire de quitter le territoire russe.

Fin août, l’Union européenne avait établi des exigences plus strictes en matière de visa pour les ressortissants russes souhaitant se rendre dans l’Union européenne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal, mardi 27 septembre 2022, 20:00

    Dans le cas de figure, tous doivent logiquement demander l'asile politique. La sincérité de la demarche est essentielle.

  • Posté par Moritz Montanez, mardi 27 septembre 2022, 19:54

    Avec notre "bienveillance" le FSB s'en donnera à cœur joie d'infiltrer et de ficher les déserteurs et de déporter leurs familles. Les repérages seront pour les balades du week-end, après avoir touché les allocations. Entre la bienveillance stupide et la collaboration, il n'y a qu'un pas !

Aussi en Guerre en Ukraine

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une