Accueil Monde

David Cameron, le tournant pro-européen d’un eurosceptique mou

Le chef du gouvernement britannique a tenté un pari avec le référendum sur le Brexit. Ce conservateur bon teint s’est appliqué à nourrir la vague eurosceptique avant d’essayer de la dégonfler.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

David Cameron, qui joue son va-tout au cours du référendum du 23 juin sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ne se laisse pas saisir. Après six ans de pouvoir pleinement exercé, personne ne peut dire exactement qui est vraiment le chef de file du camp « Remain » (rester). Sa personnalité profonde se dérobe à tous. Même à ses amis, l’intéressé ne se livre guère. En particulier sur ce cheminement d’un eurosceptique contrarié devenu le chantre du maintien de l’arrimage au Vieux continent, pas de confidences. « Etre en faveur des réformes de l’Europe et souhaiter rester ne sont pas irréconciliables », s’est-il borné à déclarer récemment au Times.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs