Accueil Police et justice

Catherine De Bolle (Europol): «Le niveau de violence des narcotrafiquants? Du jamais-vu en Europe»

Le narcotrafic s’adonne au narcoterrorisme, même en Europe. Europol observe un niveau de violence qui ressemble à ce qu’on voyait jadis en Amérique latine. Pour enrayer le crime organisé, les policiers ciblent les acteurs clés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Conférence de presse en grande pompe, ce mercredi matin, au centre de Bruxelles: l’organe de coordination des polices européennes, Europol, communique sur 50 top criminels ajoutés à la liste des plus recherchés du continent. Discours (parfois même sur un fond musical), fresque murale et présence de la ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden. Il s’agit de mettre en lumière le site internet «EU Most Wanted» qui a permis depuis son lancement, en 2016, de comptabiliser 120 arrestations, dont 42 à la suite d’interventions de citoyens de toute l’Europe. Tout cela dans un contexte très spécial, avec la probable tentative d’enlèvement du ministre de la Justice belge, Vincent Van Quickenborne. Zoom sur la menace posée par le crime organisé et les narcotrafiquants avec la directrice exécutive d’Europol, la Belge Catherine De Bolle.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, jeudi 29 septembre 2022, 15:50

    La très compétente dirigeante d'Europol ne peut évidemment donner des leçons aux politiques mais l'amplification des réseaux soutenus à tous les niveaux , même par des très jeunes qui sont utilisés car quasiment invulnérables et appâtés pour des travaux de repérage ou de gardiennage par des montants qu'un travailleur honnête et bien formé ne gagnera jamais, suscite à bon droit son effroi. Ceci dit, multiplier à souhait le nombre de policiers et d'experts pour combattre ce fléau et continuer de considérer les utilisateurs comme des victimes et non comme des coupables ne peut conduite qu'à une impasse....

  • Posté par Retine Marc, mercredi 28 septembre 2022, 21:02

    On a supprimé ou diminué fortement la police de proximité alors que des gens savent mais se taisent. Lorsque des gamins qui ne travaillent pas se baladent dans des voitures à 60 000€, il ne faut pas être grand clerc pour se douter qu'il y a un problème!

  • Posté par Lecocq Jean-Louis, mercredi 28 septembre 2022, 17:05

    Sacré réveil cette année pour l'Europe des bobos; guerre en Ukraine et mainmise des narco trafiquants. Vont peut-être se réveiller et oublier leur traditionnel laxisme?

  • Posté par massacry olivier, mercredi 28 septembre 2022, 20:23

    Mme Collin en vient à oublier celui appuyer par la droite, plus mortel, et de loin :https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/07/09/ce-que-peut-reveler-l-ouverture-des-archives-du-vatican-sur-les-silences-du-pape-pie-xii-face-au-nazisme_6087674_3232.html; https://www.cairn.info/les-nazis-en-fuite--9782262075132-page-173.htm; https://books.openedition.org/pumi/18947?lang=fr; https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_catholique_pendant_la_Seconde_Guerre_mondiale.

  • Posté par massacry olivier, mercredi 28 septembre 2022, 20:17

    Mr Lecocq je suppose que vous qualifiez aussi de < traditionnel laxisme > les US et de bobos les ricains et leur politique antidrogue, tant qu'à simplifier à gros trait, allons y franchement !

Plus de commentaires

Aussi en Police et justice

Enquête Info «Le Soir»: le Qatar soupçonné de corruption en plein cœur de l’Europe

Quatre interpellations et 16 perquisitions ont été réalisées ce vendredi à Bruxelles dans le cadre d’une vaste enquête anticorruption menée par le parquet fédéral. Un ancien eurodéputé et le patron de la Confédération internationale des syndicats ont été privés de liberté, soupçonnés d’avoir reçu les faveurs du Qatar. Révélations du « Soir » et de « Knack ».

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs