Accueil Économie

Commission parlementaire: de Panama à Optima

Parce qu’il fut un des premiers à soupçonner la bonne volonté d’Experta, une des filiales luxembourgeoises de l’ancien groupe Dexia, à diriger ses clients vers le Panama et d’autres paradis fiscaux, Karel Anthonissen, directeur à Gand de l’Inspection spéciale des Impôts (ISI), était entendu mardi après-midi par la Commission spéciale « Panama Papers ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 2 min

L’actualité a bouleversé l’agenda : ce même mardi, le ministre de la Justice a ordonné à l’ISI de rouvrir l’enquête initiée il y a quatre ans par le même Karel Anthonissen et ses collègues sur d’éventuels blanchiments d’argent au sein de la banque Optima, dont la faillite a été prononcée il y a une tout juste semaine.

Le 30 janvier 2012, les fonctionnaires gantois de l’ISI avaient visité les locaux d’Optima, fouillant tiroirs et armoires, effectuant une copie des disques durs et donc des fichiers clients. Les agents du fisc soupçonnaient la banque d’aider quelques-uns de ses clients à blanchir de l’argent en investissant celui-ci au Luxembourg dans des produits d’assurance-vie. Dix-huit mois plus tard, la chambre fiscale du tribunal de Gand avait réduit à néant les résultats de cette perquisition, estimant que l’ISI et son directeur régional avaient outrepassé leurs compétences en faisant main basse sur des données protégées par le secret professionnel.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs