Accueil Économie Emploi

Le vrai ou faux: l’écart salarial entre hommes et femmes se réduit-il?

Les données de l’Office belge de statistique publiées en début de semaine laissent penser que l’écart entre les salaires des hommes et des femmes a pratiquement disparu. On est loin du compte, estime l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, qui avance ses propres chiffres. Ceux-ci montrent une évolution plus lente vers l’égalité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

L’inégalité salariale entre les hommes et les femmes recule-t-elle ? Oui, à en croire les données publiées en début de semaine par l’Office belge de statistique (Statbel) concernant les salaires des Belges. Ainsi, selon Statbel, en 2020, un Wallon gagnait en moyenne 3.551 euros brut par mois, alors qu’une Wallonne touchait 3.573 euros. L’écart salarial était de – 0,6 %. En Flandre, il se situait à 1,1 % et à 5,4 % sur Bruxelles. A l’échelle du pays, cette différence injustifiée entre les genres s’est réduite, passant de 4,1 % en 2019 à 0,4 % en 2020, souligne l’Office belge de statistique. Un petit pas pour la femme, un grand pas pour l’humanité, tant cette différence dans les rémunérations perdure depuis des lustres.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Chalet Alain, samedi 1 octobre 2022, 15:05

    Et ceux qui ne sont pas malades en ont ras-le-bol. Beaucoup d'entre eux alimentent d'ailleurs le succès des partis "extrêmes".

  • Posté par Chalet Alain, samedi 1 octobre 2022, 14:59

    Hommes et femmes sont différents. Ceux qui veulent le nier sont des malades mentaux.

  • Posté par Dubois Sebastien, jeudi 29 septembre 2022, 10:03

    les salariées subissent du temps partiel "contraint", ok "parce qu’aucun horaire à temps plein ne leur est proposé" par contre, "parce que l’organisation familiale les contraint à travailler moins" : c'est quand même le choix des hommes comme des femmes d'avoir des enfants !? il n'y a pas de contrainte mais un choix librement consenti

  • Posté par Dubois Sebastien, jeudi 29 septembre 2022, 10:03

    les salariées subissent du temps partiel "contraint", ok "parce qu’aucun horaire à temps plein ne leur est proposé" par contre, "parce que l’organisation familiale les contraint à travailler moins" : c'est quand même le choix des hommes comme des femmes d'avoir des enfants !? il n'y a pas de contrainte mais un choix librement consenti

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , jeudi 29 septembre 2022, 8:25

    Autant pour l argumentaire du féminisme de lutte.

Aussi en Emploi

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs