Accueil Léna

Les Diaz, à La Palma: «C’est comme si nous avions été effacés»

Cette famille originaire de l’île espagnole a perdu sa maison quelques jours après l’éruption du volcan il y a un an. Ils ont reçu des aides, se sont acheté un terrain, mais reconnaissent ne pas parvenir à remonter la pente, ni moralement ni économiquement.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Il est 15h10, ce dimanche 19 septembre 2021, quand le volcan entre en éruption. La famille Diaz a exactement la réaction qu’il faut, car elle a été prévenue : les valises contenant des vêtements et les documents de la maison sont prêtes, les quatre chiens sont attachés avec des chaînes pour éviter de perdre du temps à les chercher, le chat est localisé et le perroquet, placé dans une cage plus petite et plus facile à transporter. Le père, la mère et le fils, qui vivait alors avec eux, chargent tout dans une camionnette et partent à toute vitesse chez les grands-parents maternels. Se préparer au réveil explosif d’un volcan à 500 mètres de chez vous est une chose, mais gérer la suite en est une tout autre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs