Accueil Monde Amériques

Brésil: avec Bolsonaro, une décennie perdue

Après quatre ans à la présidence, Jair Bolsonaro laisse un bilan désastreux, doublé d’un pays divisé. Une majorité de Brésiliens ne veulent plus de lui.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Les spécialistes sont unanimes quant au plus grand pays latino-américain, qu’ils se trouvent en Europe ou au Brésil : aucun ne voit un aspect positif au bilan de Jair Bolsonaro à la tête du Brésil depuis janvier 2019. Une impression générale que le pays a enchaîné les catastrophes économiques, politiques, sociales, écologiques, sanitaires, en plus d’être devenu un véritable paria sur la scène internationale. « On peut à la limite trouver des secteurs où les choses ne se sont pas aggravées, mais de positif, je n’en vois pas », considère Thomas Traumann, politologue à la Fondation Getulio Vargas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par durand Marc, dimanche 2 octobre 2022, 9:43

    Ce n est plus du journalisme mais de la propagande pure et simple. Je n ai rien pour Bolsonaro mais cet article le rend presque sympathique tant cet article est honteux sur le plan ethique

  • Posté par Raspe Eric, dimanche 2 octobre 2022, 13:13

    Ce qui est honteux sur le plan éthique, c'est en réalité de soutenir bolsonaro mais de nier le faire. C'est une ficelle grossière des ploucs sympathisants d'extrême droite.

  • Posté par Moriaux Raymond, dimanche 2 octobre 2022, 10:01

    Mais qu'est-ce que vous racontez ... Bolsonaro, au-delà de sa "vision" de ce que devrait être la société, de ses "idées", est une canaille de la pire espèce. Sa place est en prison. Comment peut-on le trouver "presque sympathique" ?

  • Posté par Cornet Fr., dimanche 2 octobre 2022, 8:59

    Le Brésil est un pays d'avenir... et il le restera. Quelle tristesse pour un pays que j'aime tant.

  • Posté par cordier laurent, dimanche 2 octobre 2022, 8:49

    Une gestion digne des républiques bananieres et une pauvreté montant en flèche. Voilà ce que les extrêmes font lorsqu'ils disposent du pouvoir. Bonne chance aux Brésiliens, ils en auront besoin.

Plus de commentaires

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs