Accueil Planète

Le gaz de Nord Stream, un impact climatique relatif

Même si elles sont importantes, les fuites de méthane de Nord Stream ne doivent pas masquer les émissions annuelles d’origine humaine. A réduire d’urgence…

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 2 min

Les fuites de gaz repérées des gazoducs Nord Stream 1 et 2 ne sont pas une bonne nouvelle pour toute une série de raisons. Mais sur le plan environnemental, il faut relativiser leur impact. Certes, en raison de sa grande capacité à retenir l’énergie, le méthane (CH4) est un gaz à effet de serre très puissant. Sur un siècle, son pouvoir de réchauffement global est 28 fois supérieur à celui du CO2

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Planète

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs