Accueil Belgique

L’amour empoisonné de la Brinvilliers

Les empoisonneuses célèbres (3/5). L’empoisonneuse fait trembler la cour de Louis XIV. L’amant de la marquise l’initie au savoir des poisons. Arrêtée à Liège, elle est décapitée en place de Grève.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 10 min

Quand les archers du guet de la place de Grève eurent relâché le cordon qui empêchait la foule d’approcher le bûcher dressé le 16 juillet 1676 sur la place de Grève, où venait de se consumer le corps décapité de la marquise de Brinvilliers, la plus célèbre empoisonneuse du XVIIe siècle, de petites gens, massés là depuis des heures se précipitèrent dans les restes encore fumants du supplice pour récupérer des fragments d’os épargnés par les flammes. Le supplice de la marquise, pensaient-ils, l’avait faite sainte, reconnue comme l’administratrice légitime d’une vengeance divine à l’égard de tourmenteurs habités par le diable.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs