Accueil Énergie

Quand se chauffer au bois devient presque un luxe

Le bois, carburant naturel historique issu de nos forêts, est lui aussi touché par la flambée générale des prix des carburants. Les ventes automnales de bois de chauffage sur pied touchent des sommets inimaginables voici un an.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 5 min

L’automne, c’est le temps du brame et des champignons, mais aussi des ventes de bois, tant pour les professionnels que pour les particuliers. Les premiers se constituent une partie de leur stock annuel en vue d’une revente ou d’une transformation en scierie, les seconds en achètent pour en faire du bois de chauffage.

Ces derniers mois, le prix du pétrole, du gaz et de l’électricité a flambé, mais qu’en est-il du bois qui restait une valeur relativement stable depuis des années, surtout le bois de chauffage en bûches ? Voici quelques jours, on a dressé l’état de la situation des pellets, ces petits granulés compressés réalisés à base de sciure de bois. Des pellets très demandés, et même trop, à tel point qu’il y a rupture de stock. Une situation d’autant plus problématique que la production des scieries tourne au ralenti. La forte demande et la rareté de la matière font que les prix ont augmenté de deux à trois fois par rapport à l’an passé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par L Maguy, vendredi 30 septembre 2022, 15:34

    Ha ben je pense qu’il y a une hausse de la demande et donc ils se permettent de rehausser à outrance les prix. C’est juste une question de degré de moralité du vendeur ( du vol quoi) pour les pellets il existe d’autres sources que la sciure de bois qui a déjà été exploitée même si ce n’est pas aussi bien à supposer cela vaudrait p-e la peine de creuser il existe depuis une dizaine d’années déjà et il y même au moins un fournisseur en France un système pour les tracteurs qui permet de permet après ramassage du foin de prendre les derniers centimètres d’herbe sèche et de les transformer directement sur en pellets la société j’orne internationale fait aussi quelque chose dans ce genre

  • Posté par L Maguy, vendredi 30 septembre 2022, 13:40

    Un vrai jeu de dominos dès qu’on pense à un plan b pour se chauffer c’est foutu ça devient grave. Et dire que mon entourage m’a pris pour une parano quand mi- février biden a fait du lèche vitrine du côté des émirats pour négocier du gel et qu’à partir de cet instant j’ai fait un stock de pellets et de bois à brûler ayant la chance d’avoir les 2, placé des panneaux photovoltaïques et changé de boiler! Mais en attendant comment vont s’en sortir la majorité des gens c’est de la folie

  • Posté par Lietard Rudy, vendredi 30 septembre 2022, 14:44

    Pour les pellets l'augmentation est compréhensible, par contre pour le bois de chauffage là c'est du vol pur et simple.

Aussi en Énergie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs