Accueil Société

Au pic Saint-Loup, coup de chaud sur la vigne

Entre grêles, canicules et manque d’eau, les vignerons tentent de s’adapter au changement climatique. Illustration dans la célèbre appellation pic-saint-loup, au nord de Montpellier.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Benoît Viot est le propriétaire et fondateur du Chemin des rêves, un domaine de vingt hectares de vignes entre Montpellier et le pic Saint-Loup, sentinelle avancée des Cévennes qui a déjà un pied dans la Méditerranée. Mais ce qu’il a vécu cette année était bien réel : « J’ai dû vendanger le 24 août », confie-t-il devant ses pieds de syrah et de grenache, les cépages dominants de l’appellation. « En vingt ans de métier, je n’avais jamais vu ça… » Et le phénomène est mondial : depuis les années quatre-vingt, la date des vendanges a en moyenne avancé de trois semaines.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs