Accueil Économie Finances

NewB discutera la semaine prochaine avec la Banque nationale

La banque durable n’a pas encore bouclé sa levée de fonds de 40 millions d’euros qui devait pourtant se terminer ce vendredi.

Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

NewB a rassemblé en quelques jours un peu plus de 37.000 signatures citoyennes via une pétition en ligne plaidant pour son utilité et sa survie. Mais concernant sa levée de fonds – la banque durable devait trouver pour le 30 septembre 40 millions d’euros afin d’assurer sa pérennité durant les quatre prochaines années, dixit la Banque nationale de Belgique (BNB), – elle ne communiquera « aucun chiffre ce vendredi ». Signe de mauvais augure ?

« Les discussions sont toujours en cours avec des investisseurs institutionnels. Nous présenterons notre dossier la semaine prochaine à la BNB avant toute communication », nous explique brièvement Bernard Bayot, président.

Aucun gros investisseur ne s’est en tout cas jusqu’à présent manifesté. NewB a structuré son tour de table de la sorte : 35 millions d’euros à aller chercher auprès des pouvoirs publics et 5 millions d’euros en provenance d’investisseurs privés, actifs dans l’économie sociale. Un gros lobbying a donc été mené ces dernières semaines auprès des Régions wallonne et bruxelloise, qui avaient par le passé soutenu financièrement le projet.

À lire aussi En cas d’arrêt, NewB assure qu’elle remboursera ses clients

Les Régions jouent l’attentisme

Mais malgré des points NewB à l’ordre du jour des conseils des ministres jeudi dans les deux Régions, les gouvernements n’ont pas encore tranché la question. A Bruxelles, Ecolo plaide pour une injection de 1 million d’euros via une mission déléguée à finance&invest.brussels (le véhicule financier de la région). Mais Defi et l’Open VLD y sont opposés. Au sud du pays, PS et Ecolo souhaitent allouer un peu plus de 3 millions d’euros mais pour le MR, il n’en est pas question. Les deux propositions sont assorties de conditions suspensives, notamment un succès de la levée de fonds et/ou un go niveau viabilité financière de la part de la BNB.

Les opposants expliquent « ne pas manquer de sympathie pour un projet digne d’intérêt, mais posent la question de la bonne gestion des derniers publics. » Depuis l’obtention de sa licence bancaire en 2020, NewB a pris du retard dans son développement et n’a convaincu que 20.000 coopérateurs sur 120.000 à devenir clients.

À lire aussi Banque: NewB appelle à la mobilisation citoyenne

Pour rappel, la coopérative est devenue banque en 2020 grâce au soutien financier d’environ 70.000 citoyens et de quelques institutionnels. Il faut encore préciser que, légalement, la petite institution n’a pas besoin de 40 millions à moyen terme pour répondre aux exigences de solvabilité fixées par le régulateur européen mais plutôt de la moitié. La BNB a cependant estimé qu’il était préférable qu’elle ne doive plus faire appel à des capitaux extérieurs pendant les quatre années à venir dans un souci de stabilité.

Le superviseur bancaire n’a pas souhaité commenter, « secret professionnel oblige ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Dumont Alexandre , vendredi 30 septembre 2022, 20:50

    Game over

Aussi en Finances

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière