Accueil Monde Proche-Orient

Le régime iranien, une machine répressive bien huilée

Face à la mobilisation des Iraniennes et des Iraniens, le système répressif historique de la République islamique tourne à plein régime.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

L’Iran est à feu et à sang, depuis la mort de Mahsa Amini le 16 septembre, arrêtée par la « police des mœurs » trois jours plus tôt pour port du voile inadapté. Les répressions meurtrières auraient fait, d’après l’organisation Iran Human Rights, plus de 76 victimes depuis le début des confrontations. L’opposition iranienne en exil évoque plus de 300 morts.

« Nous n’avons malheureusement pas de statistiques précises, mais des évaluations ainsi que mes collègues estiment la base de soutien au régime entre 10 et 20 % de la population », affirme Clément Therme, chargé de cours à l’Université Paul Valéry de Montpellier. Jusqu’à 80 % des Iraniens ne soutiendraient pas le régime en place. Mais le dialogue est impossible.

Une opposition à la théocratie

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par STORDIAU Pierre, jeudi 6 octobre 2022, 13:38

    Évidement! Le régime Russe est bien entendu allié au régime des mollah iraniens ! Entre diktateurs ont s'entend comme "larrons en foire".

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs