Accueil Monde Afrique

Coup d’Etat au Burkina: déploiement de militaires dans Ouagadougou après de nouveaux tirs

Le chef de la junte au Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, arrivé au pouvoir par un putsch fin janvier, a été démis de ses fonctions par des militaires vendredi soir, dans une déclaration lue à la télévision nationale.

Temps de lecture: 1 min

Plusieurs grands axes de Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, étaient bloqués samedi midi par des militaires, a constaté un journaliste de l’AFP, peu après une rafale de tirs entendue dans le centre-ville par plusieurs témoins.

Ce regain de tension survient au lendemain d’un coup d’Etat au cours duquel des militaires ont démis de ses fonctions de chef de la junte, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, lui-même arrivé au pouvoir par un putsch fin janvier. A la tête de la junte a été placé un capitaine de 34 ans, Ibrahim Traoré.

L’Union africaine a condamné le putsch, tout comme l’Union européenne.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Huys Eric, samedi 1 octobre 2022, 16:48

    Remplacé par un capitaine....pfff, quelle déchéance! Enfin, une junte en remplace une autre...et l'UE condamne. Mais condamne quoi au juste? Et les vuvuzellas (armes sonores terriblement efficaces!), elles viennent aussi de la FN?

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une