Accueil Monde Europe

Le roi Charles III n’ira pas à la COP27 en Egypte, suite à l’opposition de la Première ministre

Au Royaume-Uni, toutes les visites officielles à l’étranger des membres de la famille royale sont effectuées conformément aux conseils du gouvernement.

Temps de lecture: 2 min

Le roi Charles III ne se rendra pas à la COP27 prévue en novembre en Egypte, après que la Première ministre se soit opposée à sa participation, a rapporté samedi soir le Sunday Times.

Le nouveau monarque du Royaume-Uni, fervent environnementaliste, qui vient de succéder à sa mère Elizabeth II, avait l’intention de tenir un discours lors de ce sommet pour le climat (6-18 novembre), selon l’hebdomadaire britannique. Mais ce projet a été contrecarré par Liz Truss, qui s’y est opposée lors d’une audience personnelle avec le roi au Palais de Buckingham en septembre.

À lire aussi Royaume-Uni: malgré la panique sur les marchés, Liz Truss veut poursuivre sa politique de croissance

Ces informations arrivent à un moment délicat pour la Première ministre, en poste depuis moins d’un mois et déjà dans la tourmente après des annonces budgétaires qui ont viré au fiasco financier. Certains craignent que Mme Truss fasse marche arrière sur les engagements du pays en matière de changement climatique.

La présentation la semaine dernière d’un projet de loi visant à modifier ou à supprimer d’ici fin 2023 des centaines de lois de protection de l’environnement héritées de l’Union européenne a agi comme la goutte faisant déborder le vase auprès des défenseurs de l’environnement. Et son cabinet compte plusieurs ministres sceptiques vis-à-vis de la neutralité carbone d’ici 2050 comme le prescrit l’accord de Paris.

Une source royale a indiqué au journal qu’il n’y avait « pas de mystère que le roi était invité » à la COP27. Mais « il a dû réfléchir très sérieusement aux étapes à franchir pour sa première tournée à l’étranger » et le sommet pour le climat n’en fera pas partie.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , dimanche 2 octobre 2022, 10:49

    Ils peuvent faire cela en video-conferance ou éventuellement y aller en vélo ! Très bien pour la planète… et pour le portefeuille de tous les citoyens !

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , dimanche 2 octobre 2022, 10:52

    Vidéo -conférence

  • Posté par Moriaux Raymond, dimanche 2 octobre 2022, 10:08

    "Honi soit qui mal y pense" est devenu "make UK great again" ... Pauvre Albion, prête à couler. Ca a probablement décidé son précédent monarque à mettre les voiles célestes.

  • Posté par CORNEZ JEAN, dimanche 2 octobre 2022, 9:50

    Ce n'est que le début de l'isolationnisme accru de la Grande- Bretagne.

Aussi en Europe

Un an de Scholz: l’Allemagne à bout de bras

Malgré l’inflation record et l’arrivée de plus d’un million de nouveaux réfugiés, le chancelier allemand a réussi à maintenir la stabilité politique dans son pays.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une