Accueil Monde Europe

Des migrants refusent d’être secourus par des gardes-côtes grecs en mer Ionienne

Ce n’est qu’à la nuit tombée, et parce que les conditions météorologiques s’aggravaient, que les migrants ont accepté d’être secourus

Temps de lecture: 2 min

Des gardes-côtes grecs ont indiqué dimanche que des migrants à bord d’un bateau en détresse en mer Ionienne avaient refusé d’être secourus, de peur d’être renvoyés illégalement.

Les gardes-côtes ont indiqué que ce groupe de 56 demandeurs d’asile était à bord d’une embarcation qui s’est trouvée en difficulté samedi au milieu de vents forts près de l’île de Céphalonie. «Tout au long de la journée, les migrants ont affirmé par radio qu’ils n’accepteraient aucune aide des bateaux proches ni des autorités grecques», ont indiqué les gardes-côtes dans un communiqué. Ce n’est qu’à la nuit tombée, et parce que les conditions météorologiques s’aggravaient, que les migrants ont accepté d’être secourus par un pétrolier battant pavillon singapourien, ont-ils ajouté.

Les gardes-côtes grecs ont indiqué avoir secouru quelque 1.500 personnes depuis le début de l’année dans les eaux grecques. Mais les groupes de défense des droits humains ont calculé que des centaines d’autres ont été illégalement repoussés sans avoir eu le droit de déposer une demande d’asile. La Grèce dément cette affirmation.

Les migrants ont été mis à l’abri au port d’Igoumenitsa et les recherches pour retrouver d’autres demandeurs d’asile étaient toujours en cours. Leur nationalité n’a pas été communiquée dans l’immédiat.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, lundi 3 octobre 2022, 17:07

    Faire comme les indonésiens durant la fin de la guerre entre le Nord et le sud Vietnam, coulez les bateaux et cela a été vite fini, plus aucun boot people !

  • Posté par Delpierre Bernard, dimanche 2 octobre 2022, 17:49

    ...."De peur d'être renvoyés illégalement ", ce qui implique que leur arrivée était légale selon l'article au regard de la convention de Genève sur le droit d'asile; c'est étrange cette propension à inverser les rôles, à conférer d'office aux arrivants le statut de victimes pour imposer leur entrée sans autre possibilité pour le pays "heureux bénéficiaire" de les refouler.

  • Posté par Esquenet Alexandre, dimanche 2 octobre 2022, 11:15

    Ils voulaient probablement passer illégaux sur terre aussi...

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , dimanche 2 octobre 2022, 10:57

    Il serait intéressant de connaître le nombre de femmes et d’enfants par rapport aux hommes !

  • Posté par collin liliane, dimanche 2 octobre 2022, 11:50

    Comme il s'agit d'une migration économique, les hommes viennent en éclaireurs afin de pouvoir importer par la suite femme et enfants.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une