Accueil Culture Scènes

Stéphane Guillon: «Aujourd’hui? Silence dans les rangs! Plus personne ne l’ouvre…»

Stéphane Guillon sera au VooRire festival de Liège le 18 octobre. Au menu, un retour critique sur les deux ans que nous venons de vivre, agrémenté d’une revue de presse en toute liberté… dans la lignée de son modèle, Guy Bedos.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Il est sans doute un des derniers, avec Christophe Alévêque, à défendre sur scène un one-man-show de tradition, comme en faisait jadis Guy Bedos. En mixant sketches et revue de presse, dans laquelle les engagements, opinions personnelles et coups de gueule font mouche. Humour « segmentant », dirait-on aujourd’hui. Traduisez : qui refuse de plaire à tout le monde.

Stéphane Guillon est de retour. Il sera sur scène le 18 octobre, à Liège. La Belgique n’a plus de mystère pour lui, qui fréquente assidûment le sud de Bruxelles, et le quartier Saint-Job. Mais sa résidence officielle demeure la Corse. Où il avait pour voisin, tiens tiens, Guy Bedos. « C’est grâce à lui que je suis arrivé en Corse, en 2010. C’est lui qui m’a fait connaître ce coin, et j’ai eu envie de m’y installer. Nos maisons étaient à 150 mètres. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Jean Luc, mercredi 5 octobre 2022, 0:23

    "Dans son seul en scène, il se lamente sur la pauvreté intellectuelle de notre époque..." --- ce qui explique parfaitement qu'il soit seul en scène, en sa qualité de parfait prototype du cuistre de compétition.

  • Posté par collin liliane, lundi 3 octobre 2022, 10:36

    "la culture est la base de tout". C'est exact. Et pour trouver le niveau culturel de Touche pas à mon poste, il faudrait sonder une fosse septique.

  • Posté par collin liliane, lundi 3 octobre 2022, 10:05

    "Mais j’ai tout de même le sentiment que les gens lisent aujourd’hui beaucoup moins, qu’il y a moins de culture… " Ce n'est pas un sentiment , mais une réalité.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, lundi 3 octobre 2022, 7:55

    L'humour parfois féroce e M. Bedos me faisait beaucoup rire, la simple et facile méchanceté suffisante de M. Guillon me laisse de glace.

  • Posté par Jean Luc, mercredi 5 octobre 2022, 0:26

    Sommes-nous sûrs qu'il s'agit de méchanceté? Je penserais plutôt pour une bêtise insondable. Mais il est vrai que ce n'est pas incompatible. Ce qui fait toute l'ironie de ce personnage de dix-septième zone, qui a la prétention de se comparer à Bedos, qui doit bien rire!

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs