Accueil Opinions Éditos

Quand la crise énergétique interroge notre quasi-marché scolaire

Alors que, l’automne venu, on rallume les chaudières un peu partout, la situation interroge notre modèle de gestion de l’institution scolaire. Pourquoi en 2022, la plupart des établissements restent d’effroyables passoires énergétiques ?

Article réservé aux abonnés
Chef du service Société Temps de lecture: 3 min

Réguler le système de chauffage, diminuer la température des classes d’un ou deux degrés, dégager les radiateurs, placer des ampoules LED, éteindre les consommateurs inutiles… Comme les citoyens, comme les entreprises, comme les administrations de toutes sortes, les écoles sont appelées ces jours-ci à contribuer à l’effort général de sobriété énergétique. Pas plus que dans le reste de la société, réduire la consommation d’énergie de 15 % n’est une opération impossible. Pas sûr du tout par contre que ce sera suffisant pour mettre tous les pouvoirs organisateurs – les gestionnaires locaux des écoles – à l’abri d’une sérieuse crise financière.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Marlier Jacques, lundi 3 octobre 2022, 16:11

    Dans cet article, le passage suivant: <<...quatre décennies de sous-investissement chronique dans le secteur. A cet égard, *on pourrait presque parler* de négligence coupable>> devrait s'écrire: <<...*on doit certainement parler* de négligence coupable>>.

  • Posté par collin liliane, lundi 3 octobre 2022, 10:44

    "Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles réuni cette semaine en conclave budgétaire devra redoubler d’imagination ..." Si on en est à tabler sur l'imagination pour gérer ce genre de catastrophe, on est très mal barré.

  • Posté par lambert viviane, lundi 3 octobre 2022, 1:37

    Les bâtiments scolaires sont des passoires énergétiques dans toute la Belgique, surtout ces vieilles écoles du XIXeme siècle et du début du XXe siècle, certaines encore en style néo-gothique ! Les lugubres collèges catholiques... Il est inutile d'en faire une histoire de communauté française !

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs