Accueil Monde Amériques

Elections au Brésil: un deuxième tour sera nécessaire pour Lula et Bolsonaro

L'ex-président de gauche Lula est arrivé en tête du 1er tour de la présidentielle au Brésil, devant le chef d'Etat d'extrême droite Jair Bolsonaro. Mais sans majorité absolue, un second tour aura lieu le 30 octobre.

Temps de lecture: 2 min

L’ex-président de gauche Lula est arrivé en tête du 1er tour de la présidentielle au Brésil dimanche, devant le chef d’Etat d’extrême droite Jair Bolsonaro. Son avance est toutefois moins importante que le prédisaient les sondages et un second tour aura lieu entre les deux hommes le 30 octobre puisque Lula n’a pas pu décrocher la majorité absolue des votes.

Luiz Inacio Lula da Silva, icône de la gauche brésilienne, a remporté 47,97% des voix, devant le président sortant d’extrême droite, à 43,60%, a annoncé en soirée le Tribunal Supérieur électoral (TSE), sur la base du dépouillement de 97,69% des bureaux de vote.

Cette courte victoire est décevante pour Lula, auquel les sondages promettaient une large avance, voire même un triomphe dès le premier tour, qu’il souhaitait célébrer sur la grande avenue Paulista de Sao Paulo.

À lire aussi Brésil: Lula, l’«évidence» de la victoire et un retour plein de défis

Il devra affronter son ennemi juré lors d’un 2e tour, prévu par la loi électorale le 30 octobre.

Le président Jair Bolsonaro a bien mieux résisté que prévu alors que les sondages le disaient traînant loin derrière Lula dans les intentions de vote (36% contre 50%).

Pour le dirigeant populiste, qui a échappé à une défaite humiliante au premier tour, ces quatre semaines peuvent être l’occasion de galvaniser ses troupes dans les rues et de trouver un nouvel élan.

La question est de savoir si Bolsonaro acceptera une éventuelle défaite électorale à l’issue du second tour. Les précédentes déclarations du président populiste de droite laissent penser que non. «Si nous avons des élections propres, alors je gagnera aujourd’hui avec au moins 60% des voix», a-t-il par exemple déclaré dimanche, après avoir voté au premier tour. Il a affirmé à plusieurs reprises, sans preuve, que le système électoral brésilien était sujet à la fraude et qu’il ne faisait pas confiance aux résultats.

À lire aussi Brésil: les manoeuvres de Jair Bolsonaro pour conserver la présidence

Par ailleurs de nombreux candidats bolsonaristes, dont des ex-ministres du gouvernement, ont été élus au Congrès et comme gouverneurs.

Le scrutin auquel 156 millions d’électeurs avaient été appelés, s’est apparemment déroulé sans violences dans le plus grand pays d’Amérique latine.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Luypaert Maxime, lundi 3 octobre 2022, 15:04

    Posté par Smyers Jean-pierre, aujourd'hui 12:37 Non?!? M. Nicolas Luypaert, vous êtes aussi spécialiste du Brésil? Vous êtes vraiment une flèche! Moi pas, hélas. Cher Monsieur Smyers Jean-Pierre , toujours un plaisir de lire vos délires de vieillard. La vieillesse étant un naufrage, j'espère vivement que vous ayez quelques connaissances en natation. On n'est jamais trop prudent. Concernant vos sarcasmes , sachez que je ne suis finalement qu'un lecteur généraliste de la presse et je me contente d'exprimer un avis personnel. Mais malheureusement, ce simple intérêt ne recueille souvent sur ce journal qu'insultes de la part d'un quarteron de retraités et de désœuvrés. Ce qui est de mon humble avis dommageable à la réputation du Soir. Je ne vous salue pas.

  • Posté par STORDIAU Pierre, mercredi 5 octobre 2022, 11:40

    ... votre "réputation" étant déjà bien connue de tous ... troll Luypaert Maxime ! Combien êtes-vous payé par Poutine pour participer à sa guerre hybride ? Pauvre kollabo, retourne chez toi à Moscou !

  • Posté par massacry olivier, lundi 3 octobre 2022, 18:51

    < La vieillesse étant un naufrage> dit tout de ton humanité petit, mais attention en natation l'endurance vient avec l'âge.

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 3 octobre 2022, 11:06

    Lula devait s’y attendre. Comment être déçu quand on sait que sondages et propagande font si bon ménage. Les sondages ne sont souvent que des outils de manipulation. Mais cela ne marche pas toujours. Preuve en est avec un tel écart entre les résultats des sondages (36% contre 50% en faveur de Lula) et les résultats électoraux de ce dimanche (43,60% contre 47,97% en faveur de Lula).

  • Posté par De Ronde Michel, lundi 3 octobre 2022, 12:22

    Monsieur Fonder, j’ai passé sous silence les importantes victoires remportées, nonobstant les sondages, par le Parti libéral de Bolsonaro aux élections législatives et « gouvernatoriales » qui se sont déroulées ce dimanche, concomitamment à l’élection présidentielle. Désolé pour cet oubli.

Plus de commentaires
Sur le même sujet

Aussi en Amériques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une