Accueil Énergie

Le cofondateur de Lampiris: «Hier, tout le monde était virologue. Aujourd’hui, tout le monde est expert nucléaire»

Bruno Vanderschueren, cofondateur de Lampiris, avance quelques pistes pour limiter les hausses des factures de l’énergie : indexer les prix du gaz sur le marché belge (au lieu du néerlandais), s’inspirer du modèle espagnol de limitation du coût de l’électricité ..

Article réservé aux abonnés
Chef du service Enquêtes Temps de lecture: 7 min

En 2016, Bruno Vanderschueren acceptait « avec un vrai pincement au cœur » de vendre son bébé, Lampiris, dont il était cofondateur avec Bruno Venanzi, à la société Total. Depuis, l’homme est resté actif dans le secteur de l’énergie. Il a investi dans une petite dizaine d’entreprises actives dans la transition, d’un installateur de panneaux solaires à une société de batteries. Et il vient de lancer un nouveau fonds pour investir plus massivement encore dans le secteur. Du haut de ses vingt ans d’expertise du petit monde énergétique, il répond au Soir sur les grandes problématiques de la crise actuelle. Pour tenter d’identifier quelques solutions.

Quel regard portez-vous sur la crise énergétique actuelle ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

20 Commentaires

  • Posté par deghelt Rudi, lundi 10 octobre 2022, 20:19

    "Vous êtes tous des idiots", dit ce Monsieur. Apparemment, il a vendu "avec un pincement au coeur". Sans doute la fermeture de son portefeuille qui lui a fait mal. Pas assez épais le portefeuille.

  • Posté par Lousberg Claude, mardi 4 octobre 2022, 12:03

    Il ne faut pas être expert nucléaire pour se rendre compte que "énergies renouvelables" = "énergies intermittentes". Allez dire à votre boulanger qu'il attende le retour du soleil ou celui du vent pour enfourner son pain !

  • Posté par Jean Luc, mardi 4 octobre 2022, 2:34

    "Je ne comprends pas d’où cela peut venir. De la spéculation ? Des traders ?" --- Et tu serais expert en quoi, dieu? En grande gueule qui ne comprend rien, ou en faux-cutisme qui a tout compris?

  • Posté par Lhermitte Jean-Yves , mardi 4 octobre 2022, 9:35

    Le lampiris boy est encore dans les affaires va pas Dire qquchose qui va a l encontre de son patrimoine

  • Posté par Chalet Alain, mardi 4 octobre 2022, 1:19

    Même sans compteur digital, chacun peut relever régulièrement les index de ses compteurs et suivre ainsi ce qu'il consomme.

Plus de commentaires

Aussi en Énergie

En cas d’hiver rigoureux, la Belgique risque de manquer de gaz

En cas de froid, les exportations du Royaume-Uni vers la Belgique risquent de diminuer rapidement, voire même de s’arrêter complètement si les températures sont inférieures à 0ºC, préviennent plusieurs instances énergétiques dans un rapport remis à Alexander De Croo.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs