Accueil Belgique Politique

Défi: un duel bruxellois en vue pour la présidentielle amarante

Le député bruxellois Michaël Vossaert défiera le 4 décembre François De Smet lors de l’élection présidentielle de Défi.

Temps de lecture: 2 min

Les militants Défi auront le choix entre trois candidats, le 4 décembre prochain. Ce jour-là, François De Smet remet son mandat en jeu lors de l’élection présidentielle du parti.

Le député fédéral fera face à Pascal Goergen et Michaël Vossaert. Le premier préside Défi Wallonie, le second DéFI Bruxelles. La formation Démocrate fédéraliste indépendant possède surtout un ancrage bruxellois. Michaël Vossaert constitue donc de facto le principal challenger de François De Smet. Réputé plutôt proche de l’ancien président Olivier Maingain, le Molenbeekois assure pouvoir compter sur le soutien de militants et de mandataires. Sur le site de la RTBF, le député bruxellois a dévoilé dimanche ses intentions. Il revient longuement sur le processus de réflexion qui a mené à sa candidature. Ce membre de Défi depuis 2006 se montre critique vis-à-vis de l’actuel président. « Je ne cherche pas la lumière. Mais je cherche à incarner cette énergie que j’ai moi militant, les raisons qui m’ont poussé à m’engager dans ce parti. Si je ne retrouve plus cela aujourd’hui, c’est que cela n’est plus présent. C’est ce que me disent des militants. On sent chez eux l’envie de retrouver une méthode qui rassure et qui rassemble », explique-t-il notamment, à nos confrères.

À lire aussi François De Smet: «Oui, je suis candidat à ma réélection à la présidence de Défi»

Les Bruxellois, souvent en lice pour la présidence

Les différentes candidatures en lice montrent la vitalité du débat démocratique interne chez Défi, estime Olivier Maingain. Le maïeur de Woluwe-Saint-Lambert ne souhaite toutefois pas faire d’autres commentaires. « Je suis président de la commission électorale du parti. Je suis tenu à un strict devoir de neutralité que je respecte. Je ne peux donc pas m’exprimer, certainement pas maintenant ». Les militants DéfiI ont régulièrement le choix entre plusieurs candidats bruxellois lors du scrutin présidentiel de leur formation. En 2019, François De Smet a remporté 62,3 % des voix contre le député bruxellois Christophe Magdalijns (34,5 %). En 2015, Olivier Maingain (61,3 %) avait gagné contre l’actuel ministre Bernard Clerfayt (22,6 %) et Christophe Magdalijns (15,6 %). Les militants voteront aussi pour renouveler les régionales du parti. L’échevin bruxellois Fabian Maingain s’est positionné à Bruxelles. Le conseiller communal de Beersel Maxime Timmerman a fait de même pour Défi Périphérie.

À lire aussi «A 60 ans, Défi est-il mûr pour un président wallon?» Un candidat face à François De Smet

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une