Accueil Opinions Éditos

Comme le Trumpisme aux USA, le Bolsonarisme déchire le Brésil

Même si Lula a obtenu 48 % et le président sortant 43 %, c’est bien le camp Bolsonaro qui a célébré triomphalement ces résultats.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

Au vu de son bilan désastreux – une succession de catastrophes sanitaires, sociales, écologiques… –, la messe semblait dite. La victoire en 2018 de Jair Bolsonaro, nostalgique de la dictature, propagateur de fake news, destructeur en chef de l’Amazonie, n’allait forcément être qu’un accident dans l’histoire de la jeune démocratie brésilienne.

Et l’ex-champion de la gauche, Lula da Silva, allait, malgré quelques erreurs, forcément revenir au pouvoir et rendre au Brésil la place qui lui revient dans la géopolitique mondiale.

Et pourtant, dimanche soir, même si Lula a obtenu 48 % et le président sortant 43 %, c’est bien le camp Bolsonaro qui a célébré triomphalement ces résultats.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par DUHARD Jerome, mardi 4 octobre 2022, 10:32

    Et Trump, aussi bien que Bolsonaro, est fortement aidé par les algorithmes des réseaux sociaux

  • Posté par Moriaux Raymond, mardi 4 octobre 2022, 9:41

    Comme partout en occident, au plus on possède, au plus on vote à droite. Et, au moins la manière dont on l'a acquis est honnête, au moins on rechigne à choisir un autre criminel pour se protéger.

  • Posté par D L, mardi 4 octobre 2022, 20:46

    Vous avez bien dormi après la lecture du résultat inattendu ? Moi oui, d'abord qu'un repris de justice n'a pas été élu au premier tour, même si Bolsonaro déconne comme l'agent orange et ne mérite pas d'être réélu.

  • Posté par Adolphe BoniZeur, president du Waalse Belang, mardi 4 octobre 2022, 7:46

    Édito nauséabond. Les décès Covid au Brasil ne sont pas très loin des décès en Belgique par million d’habitants (3200 vs 2800). Mais Bolsonaro est méchant et est responsable d’une catastrophe tandis que De Croo et Vandenbeoucke sont des héros pour la presse subventionnée. LOL.

  • Posté par massacry olivier, mardi 4 octobre 2022, 10:40

    c'était adolphe le fuck-maker en direct d'Infowar pour sa tranche de désinformation: https://ourworldindata.org/covid-cases; https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2020-03-01..latest&facet=none&pickerSort=desc&pickerMetric=new_cases_smoothed_per_million&Metric=Case+fatality+rate&Interval=7-day+rolling+average&Relative+to+Population=true&Color+by+test+positivity=false&country=BEL~BRA ; https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2020-03-01..latest&uniformYAxis=0&pickerSort=desc&pickerMetric=new_cases_smoothed_per_million&Metric=Deaths+and+excess+mortality&Interval=Weekly&Relative+to+Population=true&Color+by+test+positivity=false&country=BEL~BRA.

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs