Accueil Société

Comment #MeToo a changé les mentalités

Il y a tout juste cinq ans débutait le scandale Weinstein et dans la foulée, le mouvement #MeToo. Il a forcé la société à ouvrir les yeux sur les violences faites aux femmes. Mais l’a-t-il vraiment changée ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

En octobre 2017, un coup de tonnerre éclatait dans le ciel étoilé hollywoodien : le New York Times et le New Yorker publiaient presque simultanément deux enquêtes accusant de nombreux faits de viols, de harcèlement sexuel, de chantage et d’intimidation un des pontes de l’industrie cinématographique : Harvey Weinstein, producteur ou producteur délégué de Pulp Fiction, Kill Bill, Le seigneur des anneaux et d’une trentaine d’autres succès internationaux.

L’omerta qui régnait dans les studios vola aussitôt en éclats. Fin octobre, une centaine de comédiennes, de productrices, d’assistantes, d’employées, de mannequins ou de journalistes avaient accusé le magnat de faits similaires – il sera condamné à 23 ans de prison par un tribunal new-yorkais en mars 2020.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par ONCKELINX DANIEL, dimanche 9 octobre 2022, 20:39

    Le caractère quasi universel de la situation féminine pourrait accréditer la thèse développée par Jean Markale dans un de ses livre. Il émet l'hypothèse que les hommes font inconsciemment payer aux femmes le fait que dans la nuit des temps ils ignoraient leur rôle dans la reproduction. Il faut effectivement admettre que les premiers dieux étaient des déesses mères.

  • Posté par Le Maigat Damien, dimanche 9 octobre 2022, 19:29

    Ben non, vous ne devriez pas dire ‘les hommes violent’, mais ‘des hommes violent’. Quand Lilian Thuram dit ‘les blancs sont racistes’, il fait une généralité sur un groupe de personne qui s’avère être du racisme. Les personnes qui radicalisent et caricaturent avec des généralisations à la hache des revendications qui sont pourtant parfaitement légitimes à la base ne se rendent même plus compte qu’elles se mettent en miroir avec ceux qu’elles dénoncent. Au final, je pense qu’elles parviendront à culpabiliser pas mal d’hommes qui vont battre leur coulpe, mais pour beaucoup qui ont vécu leur vie en se comportant correctement et ne pouvant pas se reconnaitre dans ses discours radicaux, leur discours va devenir de plus en plus inaudible. Et elles finiront pas en radicaliser toute une partie contre elles.

  • Posté par Le Maigat Damien, lundi 10 octobre 2022, 9:45

    Marie Rose, ça, je veux bien. Le problème étant que si ces excès constituaient des exceptions, passe encore. Mais malheureusement, ils sont devenus la norme, et de plus en plus encore. Il faut lire la flopée d’articles que Lesoir a pondue sur le sujet depuis août, c’est …. renversant… Il y a du lourd, du très lourd. Je ne crois pas une seconde que ce soit la manière la plus efficace de faire passer le message. Par contre, si c’est pour se joindre à cette mode qui envahit la société (et pratiquée à outrance par les politiques, ‘intellos/philosophes’, commentateurs, journalistes…) de dresser les gens contre les autres, là, c’est bing jackpot !

  • Posté par Petitjean Marie-rose, dimanche 9 octobre 2022, 20:26

    Damien, il est tout à fait évident que tous les hommes ne sont ni des violeurs ni des agresseurs sexuels, très heureusement. L'explosion de colère, colère trop longtemps contenue, qui a accompagné le mouvement MeToo a probablement entraîné quelques excès que l'on peut regretter tout en les comprenant. Des femmes de tous âges ont réalisé que quasiment aucune d'entre elles n'a échappé à l'une ou l'autre agression sexuelle/sexiste, plus ou moins grave. Et leurs compagnons ont réalisé - et c'est une douleur pour eux - que certains hommes, relativement nombreux, se comportent d'une façon inadmissible.

  • Posté par massacry olivier, dimanche 9 octobre 2022, 18:03

    Merci de vos interventions Mr Rambeaux.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs