Accueil Monde Union européenne

Charles Michel sur le Brexit: «Pour les citoyens, l’Europe n’a plus de valeur ajoutée»

Le Premier ministre a appelé à plaider pour un conclave des dirigeants européens quel que soit le résultat du référendum de jeudi.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Le Premier ministre Charles Michel a plaidé mercredi pour l’organisation, quel que soit le résultat du référendum de jeudi sur le Brexit, d’un conclave des dirigeants européens. Au cours de celui-ci, les chefs d’Etat et de gouvernement s’engageraient à réaliser des avancées concrètes dans la construction européenne montrant aux citoyens la valeur ajoutée de l’UE.

«  Un momentum politique se présente pour l’Europe  », a-t-il affirmé à la Chambre devant les parlementaires du comité d’avis fédéral chargé des questions européennes, à la veille du référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union européenne et à une semaine d’un sommet européen qui sera largement dominé par la décision des Britanniques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Fernand Stenuit, mercredi 22 juin 2016, 14:43

    C'est difficile pour le pays d'acceuil de l'Europe de critiquer son fonctionnement . Charles Michel a le courage de le faire , c'est vrai que l'Europe n'est pas comprise par les citoyens . Pas plus que les fonctionnaires européens non plus . On balance perpétuellement entre une alliance économique et la construction d'un Etat . Il faut plus de clarté sur les buts .

  • Posté par Roger Lhoest, mercredi 22 juin 2016, 14:17

    Il se rend enfin compte que l'Europe est rejetée ! Deuxième prise de conscience, Charlie, dis-toi bien que c'est pareil pour ton gouvernement, mais ça, c'est au dessus de tes possibilités. Ton gouvernement ressemble à l'Europe : mystérieux et sans dialogue social. Bref, une dictature. Et une dictature, c'est souvent rejeté !

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs