Accueil Culture Musiques

Björk en quête de champignons

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

« Fossora » (One Little Independent).

Björk est unique ! Cela fait bientôt trente ans qu’elle marque la musique de son empreinte originale. Cinq ans après Utopia, la chanteuse irlandaise poursuit son chemin en dehors des sentiers battus, foulant sa terre natale en quête de nouvelles sensations. Fossora vient du terme latin fossor qui signifie « personne qui creuse dans la terre ». Celle qui fouille, avec un disque toujours plus contemporain et moins rock. Couchée sur un tapis de champignons, Björk traduit sa quête de nature par des sonorités organiques basées sur la clarinette basse et des basses lourdes aux rythmes saccadés. Ce onzième album est viscéral (deux titres enregistrés avec ses enfants sont dédiés à sa mère récemment disparue). Les mélodies sont parfois tortueuses, au risque de perdre d’auditeur qui préférait sa période pop. Cet univers a pour lui d’être sincère et différent de tout ce qu’on peut entendre aujourd’hui.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs