Accueil Culture Cinéma

Cédric Jimenez: «Reconstituer les attentats aurait été obscène»

Avec « Novembre », Cédric Jimenez nous plonge au cœur de l’anti-terrorisme pour vivre la traque sous haute tension qui mena à l’arrestation des terroristes des attentats de Paris en 2015.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

On peut grandir dans les quartiers Nord de Marseille, s’exiler à New York et être mannequin, revenir s’installer à Paris et devenir un réalisateur qui réveille le cinéma français avec des films comme La French ou Bac Nord. C’est avec l’accent du sud que Cédric Jimenez nous parle de son nouveau film, Novembre, qui plonge au cœur de l’anti-terrorisme pendant les cinq jours d’enquête qui ont suivi les attentats du 13 novembre, jusqu’à l’assaut de Saint-Denis. Il avoue que la situation dont il parle ressemble à la manière dont il met en scène : dans le mouvement en permanence.

Le procès des attentats de Paris s’est clôturé en juin. Quelle est l’importance pour vous d’amener un tel sujet vers la fiction ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs