Accueil Économie Mobilité

Pourquoi Uber se lance dans le taxi à Bruxelles

Ironie du sort : la plateforme invite, dès ce mercredi, les taxis « traditionnels » à se connecter à son application. Pour « unifier le secteur » et, par la même occasion, préserver ses revenus.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Cela ne comblera pas complètement le manque de chauffeurs, mais la démarche s’inscrit dans l’esprit de la nouvelle législation bruxelloise, qui fixe un cadre unique pour les acteurs du transport rémunéré de personnes. » A partir de mercredi, les utilisateurs de l’application Uber dans la capitale pourront choisir de commander un taxi traditionnel (prix régulés) ou un véhicule LVC pour « voiture avec chauffeur » (prix calculés par l’algorithme de l’entreprise) pour se rendre d’un point A à un point B. Laurent Slits, « country manager » pour la Belgique, poursuit : « Nous avons ouvert les inscriptions aux taxis il y a quelques semaines et c’est un beau succès. Nous sommes donc prêts à lancer cette offre pour les clients. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 5 octobre 2022, 16:25

    Et par la même occasion, passez sous le direction de Uber !!! Non, merci

  • Posté par Bogaerts Jean Luc, mercredi 5 octobre 2022, 12:36

    S'orienterait-on vers une nouvelle grève ?

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs